Le dernier produit de Beyond Meat débarque dans nos épiceries

Le Canada est le premier marché en dehors des États-Unis à vendre ce produit

Après les similis burgers, le simili boeuf haché fait son entrée dans les épiceries du pays. La société californienne Beyond Meat a indiqué qu’elle lançait à partir de mercredi Beyond Beef®, la dernière nouveauté du fabricant de produits à base de plantes.

Comme l’indique la direction de Beyond Meat, ce produit est conçu pour reproduire l’apparence, la cuisson et le goût du bœuf haché.

Le marché canadien est le premier endroit où ce produit est vendu à l’extérieur des États-Unis.

Articles connexes

« Le Canada est un marché très progressif et depuis notre lancement dans le commerce de détail au début de cette année, nous avons vu une réponse formidable de la part des Canadiens qui s’intéressent à nos protéines végétales, a déclaré Ethan Brown, fondateur et pdg de Beyond Meat. Nous sommes ravis de présenter notre plus récente innovation aux Canadiens, et d’accueillir un nombre croissant de consommateurs. »

L’été dernier, Beyond Meat a fait son entrée sur le marché du détail canadien avec le lancement de Beyond Burger. Lancé en mai dernier dans les épiceries IGA, Metro, Super C, Provigo, Maxi et Rachelle Béry, la distribution de ce produit serait passée de 3000 à  plus de 4 000 points de vente depuis, selon l’entreprise.

Le produit de Beyond Meat est un mélange de pois, de pommes de terre, d’huile de coco et d’une dose de betterave pour imiter le sang lors de la cuisson.

La popularité des produits reproduisant la viande et à base végétale a explosé dans la dernière année. Les revenus de l’entreprise sont cinq fois plus élevés pour les neuf premiers de 2019 par rapport à l’année dernière.
Son chiffre d’affaires pourrait encore grossir si son partenariat avec McDonald’s va de l’avant. Selon une étude récente, McDonald’s vend 20 à 30 burgers Beyond Meat par jour dans son restaurant pilote canadien, mais la chaîne enregistre également des ventes quotidiennes de 100 burgers ou plus dans des zones plus urbaines, selon une étude UBS rapportée par Reuters.

Le rapport a également révélé que la marque pourrait un jour vendre plus de 250 millions de ses hamburgers P.L.T. (plante-laitue-tomates) d’origine végétale chaque année si elle élargit l’offre à ses près de 14000 magasins aux États-Unis. Certaines estimations suggèrent que McDonald’s devrait vendre 300 à 400 hamburgers par semaine pour que l’offre soit viable, ce qui pourrait procurer des revenus de 325 M$ à Beyond Meat. Un frein à cette expansion est toutefois les problèmes d’approvisionnement qu’a connu la société l’année dernière, un problème aussi vécu par les autres entreprises produisant de la simili-viande d’origine végétale.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires