Le Japon : un marché incontournable pour le secteur bioalimentaire québécois

Québec, le 21 mars 2000 – Le ministre du MAPAQ, monsieur Rémy Trudel, trace un bilan fort positif de la mission commerciale au Japon à laquelle il a participé du 5 au 13 mars derniers. Cette mission, qui a reçu un accueil chaleureux, a permis d’insuffler une vigueur nouvelle aux relations commerciales avec ce pays, le deuxième partenaire du Québec en matière d’exportation de produits bioalimentaires.







Les exportations bioalimentaires du Québec vers le Japon retrouvent un dynamisme et l’année 2000 s’annonce très prometteuse. Nos produits sont recherchés et reconnus pour leur qualité et leur innocuité.


Après 17 ans d’absence, la visite du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec ne pouvait être plus propice. En effet, les exportations bioalimentaires du Québec vers le Japon retrouvent un dynamisme et l’année 2000 s’annonce très prometteuse. Nos produits sont recherchés et reconnus pour leur qualité et leur innocuité. « Ces éléments sont fondamentaux pour la réussite sur le marché japonais. Le Québec a la volonté ferme de demeurer un leader en cette matière », a souligné le ministre Trudel. Très sensibles à cette préoccupation, les Japonais ont accueilli ce message avec beaucoup d’intérêt.

Le ministre a, de plus, livré un message clair à ses interlocuteurs nippons quant à la fiabilité eu égard à l’approvisionnement des produits québécois. L’intérêt démontré par le ministre Trudel en matière de relations commerciales et la volonté du Québec de développer un partenariat d’affaires déjà significatif pour les deux pays ont été particulièrement appréciés.

Des produits recherchés

Le ministre Trudel, accompagné du président de la Fédération des producteurs de porcs du Québec, a rappelé que le marché du porc promet une excellente année 2000. Les produits laitiers, les fromages, les eaux de source, les petits fruits, les céréales pour consommation humaine ainsi que le sirop d’érable, production pour laquelle le Québec occupe le premier rang mondial, suscitent un grand intérêt des commerçants du Japon.

Le suivi et la concrétisation des projets initiés avec les acheteurs nippons seront assurés par l’attaché commercial permanent du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, en poste au Japon.

Par ailleurs, des acheteurs japonais pourront apprécier la qualité et la variété des produits québécois lors de leur visite au Québec dans le cadre de l’événement Gourmet International, un salon agroalimentaire dédié à l’exportation qui se tiendra à Montréal le 18 avril prochain.

Le ministre Trudel a affirmé que « les 125 millions de consommateurs japonais sont à portée de la main des producteurs et des transformateurs du Québec. Le gouvernement du Québec appuiera les efforts de ceux qui veulent investir pour pénétrer ce marché ».

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires