Le ministre Ritz favorise un marché des céréales ouvert et compétitif

Ottawa (Ontario), 9 janvier 2007 – L’honorable Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a fait la déclaration suivante après que la Commission canadienne du blé (CCB) eut dévoilé un régime de prix au comptant pour la récolte d’orge de malterie de 2008.

« Les tentatives de la CCB pour créer un marché d’imitation vont à l’encontre de la volonté exprimée par les producteurs d’orge. Les agriculteurs ont demandé le libre choix du mode de commercialisation. Or, aucun programme bureaucratique ne peut remplacer ce principe. Il est temps que la CCB se rende à cette évidence.

« Le régime proposé par la CCB n’a pas ce qu’il faut pour envoyer des signaux de prix exacts et transparents aux producteurs. Il s’agit ni plus ni moins d’une manoeuvre de diversion qui permet à la CCB de garder un monopole centralisé et coupé de la réalité.

« La CCB semble déroutée du fait que son programme continue de s’attirer de dures critiques de la part de l’industrie et des groupements de producteurs. Elle aurait pu prévoir cette réaction si elle avait tenu de vastes consultations objectives ou pris au sérieux le mandat que lui ont confié les 62 p. 100 de producteurs d’orge en faveur du libre choix du mode de commercialisation.

« En tant que ministre, j’ai recommandé maintes fois à la CCB de consulter les producteurs, c’est-à-dire ceux-là même qu’elle est censée représenter. Je suis déçu que la CCB, après des mois d’inaction, propose un régime qui s’annonce très bureaucratique, inefficace et contraire à la volonté des agriculteurs et de l’industrie.

« Contrairement à la CCB, j’estime que l’opinion des agriculteurs et de l’industrie est importante. Les producteurs d’orge de l’Ouest canadien ont dit qu’ils voulaient le libre choix du mode de commercialisation. Le gouvernement du Canada leur accorde la priorité et déploie beaucoup d’efforts pour qu’ils aient cette liberté d’action. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Commentaires