Le nouveau programme pour approvisionnement personnel n’est pas un jeu

Ottawa (Ontario), 15 juin 2007 – Alors que le gouvernement va de l’avant et met en oeuvre le nouveau programme d’importation de produits antiparasitaires initulé le Programme d’importation pour approvisionnement personnel à la demande des agriculteurs (PIAPDA), les agriculteurs canadiens se sentent trahis par le processus. En effet, à la veille de la mise en oeuvre du programme, trois produits en ont été retirés suite à l’application des dispositions sur les brevets et l’usage exclusif, ce qui amène les agriculteurs à remettre en question la bonne foi des fabricants de produits antiparasitaires qui participent au programme.

La position de la FCA a toujours été que le PIAPDA devrait être un outil qui complète le Programme d’importation pour approvisionnement personnel (PIAP), ce programme qui permet aux agriculteurs d’importer et d’utiliser des produits antiparasitaires moins coûteux dont l’utilisation est déjà approuvée au Canada. Par esprit de collaboration, les organisations agricoles avaient accepté de participer au processus d’élaboration du PIAPDA. Pour faire en sorte que le PIAPDA profite aux agriculteurs, les organisations agricoles avaient soumis une liste de 12 produits dont il y aurait lieu d’envisager l’inclusion au programme. L’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) et les compagnies qui fabriquent les produits ont accepté 8 des 12 produits contenus dans la liste. Par conséquent, les organisations agricoles ont convenu de soutenir un développement plus poussé du programme. Dans un même temps, la FCA a insisté sur le maintien du PIAP dans l’éventualité que le PIAPDA ne marche pas.

« Nous avons accepté ce programme en raison des produits qu’il inclurait. Huit produits sont demeurés sur la liste durant les discussions portant sur le PIAPDA et tout à coup, juste avant la mise en oeuvre, trois produits en ont été retirés. Les agriculteurs se sentent maintenant trahis. Il s’agit d’un acte de mauvaise foi. On se sent obligé de se demander si cela augure d’autres manigances de la part des corporations », a déclaré M. Bob Friesen, président de la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA). « Cela vient renforcer notre position que le PIAP doit être maintenu et inclure un mécanisme de déclenchement automatique jusqu’au moment où le PIAPDA aura fait ses preuves, à long terme suite à une application prolongée. »

Le PIAPDA était censé être mis à l’essai dans le cadre d’un programme pilote plus tôt cette année. Les organisations agricoles ont ressenti de l’inquiétude lorsqu’elles ont appris que le projet pilote serait strictement théorique, plutôt que de faire l’objet d’un programme d’essai pratique dans le monde réel.

« Si nous avions participé à un véritable projet pilote, nous aurions cerné ce problème et aurions trouvé des solutions avant que le programme soit mis en oeuvre », a ajouté M. Friesen. « La FCA reconnaît le travail que l’ARLA a fait pour mettre au point le PIAPDA, mais au bout du compte, il est nécessaire que les agriculteurs disposent d’un programme qui leur fournisse les résultats espérés. On a continuellement exercé des pressions sur les agriculteurs pour qu’ils abandonnent le PIAP à l’avantage du PIAPDA non testé. Le PIAPDA a le potentiel d’être un bon programme, mais la situation actuelle est inacceptable. Le PIAPDA marchera uniquement si tous les partenaires, y compris les compagnies, se remettent sur le droit chemin et agissent de bonne foi. »

Fondée en 1935 afin de donner une seule voix unifiée aux agriculteurs canadiens, la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) est le plus important organisme agricole au pays. On trouve, parmi ses membres, des organismes agricoles provinciaux et des groupements nationaux et interprovinciaux de producteurs spécialisés. Par l’entremise de ses membres, la Fédération représente plus de 200 000 agriculteurs canadiens et familles canadiennes d’agriculteurs, d’un océan à l’autre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires