Le programme des Services-conseils aux exploitations agricoles canadiennes est désormais offert à l’Île-du-Prince-Édouard

Ottawa (Ontario), 9 décembre 2003 – Par le truchement du programme des Services-conseils aux exploitations agricoles canadiennes (SCEAC), les agriculteurs de l’Île-du-Prince-Édouard peuvent désormais bénéficier de l’aide de professionnels pour élaborer leurs plans d’entreprise.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Lyle Vanclief, et le ministre de l’Agriculture, des Pêches, de l’Aquaculture et des Forêts de l’Île-du-Prince-Édouard, Kevin MacAdam, ont annoncé aujourd’hui la mise en vigueur des services à la suite de la signature de l’accord de mise en oeuvre du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA) le 6 novembre dernier.

Le gouvernement fédéral versera jusqu’à 1,4 million de dollars sur cinq ans à l’Île-du-Prince-Édouard afin d’aider la province à assumer les coûts des SCEAC. Celle-ci consacrera 1,06 million de dollars au programme.

« La prestation d’un vaste éventail de services-conseils aux exploitations agricoles constitue un élément clé de notre stratégie de renouveau, a indiqué M. Vanclief. Ces services-conseils renforceront le secteur et accroîtront sa compétitivité et sa rentabilité sur les marchés intérieurs et étrangers. »

Les SCEAC aident les producteurs à planifier la gestion de leurs activités et à cerner les possibilités qui conviennent à leur entreprise.

« Nous sommes conscients du rôle prépondérant que joue une planification approfondie dans la réussite de toute entreprise moderne, a ajouté M. MacAdam. Nous encourageons les personnes qui présentent une demande au titre de notre nouveau programme Future Farmer à se prévaloir des Services-conseils aux exploitations agricoles canadiennes pour obtenir les conseils d’experts. Nous croyons aussi que les agriculteurs établis profiteront grandement de ce programme clé. »

Les services-conseils consistent en une consultation initiale, en une évaluation financière de l’exploitation agricole et en l’élaboration d’un plan d’action. Les producteurs participants ont droit à des consultations pouvant durer jusqu’à cinq jours à peu de frais. À titre d’évaluation préliminaire, les producteurs peuvent déterminer leur situation financière à l’aide d’un outil électronique d’analyse comparative disponible à l’adresse www.agr.gc.ca/compare. Plus tard cette année, des services de planification d’entreprise spécialisés ainsi qu’un programme de planification et d’évaluation pour les entreprises dans le secteur des produits à valeur ajoutée seront aussi offerts.

Tous les agriculteurs dont les ventes annuelles brutes à la ferme s’élèvent au moins à 10 000 $ et tous les agriculteurs débutants peuvent faire appel aux SCEAC. Ceux qui recourront au programme pourront choisir un spécialiste à partir d’une liste d’experts-conseils compétents. On peut obtenir des formulaires de demande ainsi que de plus amples renseignements sur les SCEAC et d’autres initiatives découlant du volet Renouveau offertes à l’Île-du-Prince-Édouard en téléphonant au 1 866 844-4276 ou en communiquant avec les bureaux régionaux du ministère de l’Agriculture de la province.

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et les intervenants du secteur collaborent à la mise en oeuvre du CSA, un plan adapté au XXIe siècle visant à renforcer le secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire.

Pour en savoir plus sur le Renouveau, prière de consulter le site Web www.agr.gc.ca/renouveau. Pour plus d’information sur le CSA, consultez le site Web d’AAC, ou composez le 1 800 O Canada (1 800 622-6232).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires