Le revenu agricole en baisse

Les dépenses ont également augmenté durant la dernière année

Le revenu net réalisé a diminué de 3,6 % en 2017 au Canada, après trois hausses annuelles consécutives. Il s’est établi à 7,0 G$ contre 7,3G$ en 2016. Le revenu net réalisé a diminué dans quatre provinces : la Nouvelle-Écosse, le Québec, l’Ontario et la Saskatchewan.

Le revenu net réalisé correspond à la différence entre les recettes monétaires et les dépenses d’exploitation des agriculteurs. Les frais d’amortissement sont également soustraits tandis que le revenu en nature est ajouté à l’équation.

Le revenu net total a également diminué, passant de 8,51G$ en 2016 à 8,2G$ l’an dernier, en raison d’une baisse de la valeur des stocks, principalement ceux de blé dur.

Les recettes monétaires agricoles ont connu une légère augmentation de 2,3 % pour atteindre 62,0 G$ en 2017, laquelle a été plus que contrebalancée par une augmentation plus prononcée des dépenses d’exploitation et une hausse des frais d’amortissement.

Les recettes monétaires agricoles ont augmenté dans toutes les provinces, sauf en Nouvelle-Écosse (-5,1 %) et en Saskatchewan (-0,4 %). Les hausses enregistrées en Alberta et au Manitoba ont représenté plus de 85 % de la croissance nationale. Les recettes du marché ont augmenté de 2,4 % en 2017 pour s’établir à 59,6 G$, surtout en raison de l’augmentation des recettes du bétail.

Bétail

Les recettes du bétail ont totalisé 25,1 G$, en hausse de 5,1 % en 2017, après une baisse de 6,7 % l’année précédente. Des hausses ont été enregistrées dans l’ensemble du secteur, les recettes des secteurs assujettis à la gestion de l’offre, des porcs, et des bovins et des veaux ayant toutes augmenté.

L’augmentation de 4,8 % des recettes dans les secteurs assujettis à la gestion de l’offre est en grande partie attribuable à une hausse de 6,3 % des recettes des produits laitiers, laquelle découle principalement de l’accroissement des mises en marché. L’augmentation des quantités vendues a également fait croître les revenus provenant de la volaille et des œufs.

Après deux années de baisse, les recettes des porcs ont crû de 10,3 %, sous l’effet d’une hausse des prix de 8,4 %. La vigueur continue des exportations de porcs a fait croître les prix malgré l’augmentation des stocks nord-américains.

Les recettes des producteurs de bovins et de veaux ont augmenté de 3,4 %, en raison de la hausse des mises en marché, stimulée en partie par la croissance des exportations de bœuf.

Cultures

Les recettes des cultures ont connu une légère augmentation de 0,6 % en 2017 pour s’établir à 34,5 G$.

Au Québec

Le revenu net réalisé a diminué au Québec à 1 021 M$ en 2017 contre 1 114 M$ en 2016. Le revenu net total est pour sa part augmenté en passant de 1 065 M$ en 2016 à 1 149 M$ l’an dernier, grâce à une plus grande valeur associée à la variation des stocks. Les recettes monétaires agricole ont progressé légèrement à 8,783 G$ contre 8,776 G$. Les dépenses sont quant à elles passées de 6,74 G$ à 6,82G$.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires