« Le taux de suicide est 2 fois plus élevé chez les agriculteurs que dans la population en général » – Albert De Martin

Québec (Québec), 7 février 2008 – En cette semaine de prévention du suicide, le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, pêche et alimentation, M. Albert De Martin, tient à rappeler que la problématique du suicide touche sévèrement le milieu agricole. «Selon lesdonnées disponibles, 1 agriculteur sur 2 serait en détresse psychologique etles agriculteurs québécois sont 2 fois plus susceptibles de passer à l’acteque le reste de la population en général. C’est très préoccupant!»

Parmi les facteurs aggravants chez les agriculteurs, les différentescrises qui secouent l’industrie et les pertes financières qui s’ensuiventaugmentent substantiellement le niveau de stress et le désespoir chez lesagriculteurs. «Le problème est majeur, il est même fatal dans trop de cas. Legouvernement doit mettre en place des mécanismes de prévention du suicide surles fermes ainsi que trouver des solutions afin de rentabiliser l’agricultureau Québec», a indiqué M. De Martin.

Le député De Martin se dit très sensible à la problématique du suicide enagriculture étant lui-même agriculteur et considérant que sa fille a pris larelève de la ferme familiale. «C’est un milieu que je connais très bien et jesuis conscient de la problématique : nous devons agir et cesser de fermer lesyeux sur cette dramatique situation.»

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Action démocratique du Québec (ADQ)
http://www.adq.qc.ca/

Commentaires