Le temps des sucres… au Japon

Montréal (Québec), 26 mars 2008 – A Tokyo cette année, l’érable a été une fois de plus en vedette, notamment grâce aux réputés chefs québécois Jérôme Ferrer (Europea) et Yvan Lebrun (L’Initiale), ainsi qu’au pâtissier français Roland Delmonte, Meilleur Ouvrier de France (M.O.F.), qui l’ont utilisé durant quelques semaines dans leurs plats. Conférence et réception depresse sur les bénéfices santé de l’érable, lancement du Festival de l’érable2008 au Yebisu Garden Place et à la Sapporo Factory, repas à l’érable servisdans de nombreux restaurants, séminaire sur les récentes découvertes enmatière d’alimentation et de santé… vraiment, le Japon est érable!

Pour une troisième année consécutive, la Fédération des producteursacéricoles du Québec (FPAQ) a offert aux Japonais un programme festif enl’honneur de l’érable. Les activités, réalisées pour le compte de l’industriecanadienne de l’érable avec le soutien financier d’Agriculture etAgroalimentaire Canada et de La Financière agricole du Québec, s’adressentautant aux journalistes, aux consommateurs qu’à la filière commercialejaponaise des produits de l’érable.

Une soixantaine de restaurants du Yebisu Garden Place ont offert un menuà l’érable. En plus du Festival de l’érable, un rallye leur permettait deparfaire leurs connaissances de l’érable. Des dégustations de sirop et deréduit non alcoolisé ont été offertes. A Tokyo toujours, au réputé magasinMitsukoshi un chef est à leur disposition pour leur prodiguer des conseilsculinaires. Tokyo bénéficie d’une excellente réputation mondiale en ce qui atrait à sa gastronomie : la ville étant la plus étoilée devant Paris dans leGuide Michelin, qui décerne des étoiles en fonction de l’excellence culinairedes établissements. Pour le Japon, un livret de recettes réalisé par laporte-parole de l’érable au Japon, Mme Arimoto, vedette culinaire, leurpermettra d’intégrer l’érable dans leur cuisine quotidienne. Enfin, un siteInternet entièrement japonais est en ligne depuis déjà quelques mois pour lebénéfice des consommateurs japonais : www.pure-maple.com.

Un investissement important en promotion
L’investissement, de près de 1,3 million de dollars en 2007-2008, est leplus important que la Fédération ait jamais engagé à l’étranger. PourGeneviève Béland, directrice de la promotion et du développement des marchés :« L’érable est un produit auquel les Japonais portent un intérêt particulier.Ils aiment son caractère naturel, et ils sont constamment à l’affûtd’information sur ce produit ».

Ainsi, le 7 mars 2008, la FPAQ lançait, en présence d’une centaine dejournalistes, le festival « Maple Life » qui se déroule tout le mois de mars surle site du complexe Yebisu Garden Place, à Tokyo, et de la Sapporo Factory àSapporo. En plus de participer à un séminaire sur les récentes découvertes enmatière d’alimentation et de cancer animé par le Dr Tsugane, la presse a prisconnaissance des récents résultats de recherche sur l’érable. Par la suite,les invités ont pu découvrir en primeur les mets alliant érable et cuisinenippone préparés par M. Yvan Lebrun, chef-propriétaire du restaurantl’Initiale de Québec et de M. Nicolas Chevrollier, chef au restaurant Victor’sde l’hôtel Westin Tokyo.

Le festival gastronomique met en vedette des chefs qui ont acquis leurslettres de noblesse dans un établissement tout aussi réputé pour sa table,l’Hôtel Okura de Tokyo. MM. Jérôme Ferrer, chef et copropriétaire durestaurant Europea, et Roland Del Monte, M.O.F, et chef-propriétaire de laPâtisserie Del Monte à Bormes-les-Mimosas en France, ont été invités à mettrel’érable en valeur, du 14 au 23 mars, pour le plus grand plaisir desgastronomes japonais.

Pour Serge Beaulieu, président de la FPAQ, « bien que 96 % des Japonaisdisent connaître le sirop d’érable, la majorité d’entre eux le consomme avecdes crêpes. Or, l’érable se marie très bien à la cuisine japonaise. LesJaponais étant particulièrement sensibles aux aliments santé et fonctionnels,ils réclament des suggestions pour l’utiliser davantage dans leur quotidien,d’où l’importance d’investir dans des activités et des outils d’ordregastronomique et culinaire ».

En 2007, le Festival de l’érable s’est déroulé au Yebisu Garden Place àTokyo où de nombreuses activités avaient été mises en place : affichage dansla station de métro et à plusieurs endroits à l’intérieur du centrecommercial, dégustation de tire sur la neige, kiosque d’information surl’érable, mini-concerts de jazz offerts sur la place centrale, dégustation desirop, de sucre, de beurre et de gelée d’érable dans le magasin haut de gammeMitsukoshi, service dans 36 restaurants de menus à l’érable et création d’unlivret de recettes à l’érable. Un concours d’art culinaire à l’érable a eulieu où 160 participants à travers le Japon ont concocté des nouveaux plats àl’érable en utilisant la cuisine japonaise traditionnelle. Mme Arimoto, laporte-parole japonaise de l’érable était membre du jury. Ce concours a été lesujet d’une émission à Foodies Channel qui a été diffusée plusieurs fois àl’automne 2006.

A propos de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec
Fondée en 1966, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec a pourmission de développer les intérêts économiques, sociaux et moraux de ses7 300 entreprises acéricoles membres. Elle représente des hommes et des femmesqui ont choisi de travailler ensemble, en privilégiant la mise en marchécollective de leur produit. Grâce à la qualité de leur travail, le Québecaffiche aujourd’hui près de 80 % de la production mondiale de sirop d’érable.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs acéricoles du Québec
http://www.siropderable.ca

Commentaires