Le Veau de grain du Québec certifié à l’assaut du réseau institutionnel

Montréal (Québec), 25 avril 2006 – Les centres à la petite enfance,cafétérias scolaires, cafétérias d’entreprises, hôpitaux, centres pourpersonnes âgées, CLSC, CHSLD, traiteurs auront l’opportunité de mettre à leurmenu des recettes à base de Veau de grain du Québec, une viande de chez nous,saine et économique.

En effet, le premier banc d’essai sectoriel sur le Veau de grain du Québec, fait en collaboration avec Aliments du Québec et l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, s’est déroulé dans l’école de renom, l’ITHQ. Cinq équipes, composées d’un chef, d’une nutritionniste et detrois étudiants, ont créé chacune deux recettes économiques à base de Veau degrain du Québec en l’espace de quelques heures. Ces recettes sont destinées auréseau institutionnel québécois. Par ce banc d’essai, le Veau de grain duQuébec répond à une demande pressante des institutions qui recherchent desproduits santé à mettre à leur menu, tout en étant le plus abordablespossible. Une initiative qui s’insère tout à fait dans le virage santé que lasociété prend actuellement.

Les chefs réputés Denise Cornellier (Cornellier Traiteur), Nicole AnneGagnon (ITHQ), Patrick Gérôme (Auberge le Baluchon), Jean-Bernard Lambert(ITHQ) et Alain Pénot (Auberge du Lac Saint-Pierre) ont fait partie des chefsinvités à participer à cette grande première. Daniel Croteau (CollègeCharlemagne) s’assurait de la bonne marche du processus. Les nutritionnistesIsabelle Huot, Nathalie Jobin, Isabelle Emond, Julie DesGroseilliers etChantale Arseneau ont conseillé chacune un groupe pour ce qui est du respectdes critères nutritionnels stricts imposés pour la réalisation des recettes.

Chaque équipe a travaillé selon deux groupes d’âge particulier soit les 2-5 ans, 5-10 ans, 10-19 ans, adultes et personnes du troisième âge. Lesportions, les recommandations et les critères nutritionnels variaient d’ungroupe à l’autre. D’autres consignes ont été fixées afin de respectercertaines règles pour ce banc d’essai : minimiser le coût par portion,utiliser des produits non allergènes et choisir des légumes et des fruits quel’on retrouve en abondance au Québec.

A la suite de cette expérience, les recettes seront regroupées dans unlivret envoyé dans les institutions afin de leur offrir de nouvellessuggestions de plats. Cet envoi sera effectué de concert avec lestransformateurs et les distributeurs afin que ceux-ci proposent des coupes deVeau de grain du Québec dans leurs circulaires mensuels dans le but defaciliter l’insertion des nouvelles recettes au menu des institutions.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ)
http://www.ithq.qc.ca/

Veau de grain du Québec
http://www.veaudegrain.com

Commentaires