Les Aliments Maple Leaf hausse son bénéfice d’exploitation de 22 %

Toronto (Ontario), 28 juillet 2005 – Les Aliments Maple Leaf Inc. (TSX:MFI) communiquait ses résultats financiers pour le deuxième trimestre se terminant le 30 juin 2005.

« Le solide rendement de notre bénéfice pour le deuxième trimestre a beaucoup profité du portefeuille équilibré de nos exploitations de produits de boulangerie et de la chaîne des valeurs des protéines », a déclaré Michael McCain, président et directeur général. « Nos recettes en exploitations pour le trimestre ont augmenté de 22 % malgré une chute importante des marges du porc frais et de la volaille à l’échelle de l’industrie. Le bénéfice en exploitation des produits de boulangerie frais, des viandes transformées et de la production porcine a plus que compensé ces tendances sous-jacentes des produits et a contribué à un excellent trimestre ».

Les ventes pour le deuxième trimestre ont diminué de 1 % à 1,7 milliard de dollars comparativement à l’exercice précédent, en raison des prix plus faibles des produits dans les activités de porc, de volaille, de conditionnement des provendes et de la fonte des graisses animales de la société. Les ventes pour les premiers six mois de 2005 ont augmenté de 13 % pour atteindre 3,2 milliards de dollars, en raison surtout de l’acquisition de la société Les Aliments Schneider en avril 2004. Il s’agit du premier trimestre où les résultats d’Aliments Schneider font partie des résultats comparatifs avec les exercices précédents.

Le bénéfice d’exploitation avant les frais de restructuration pour le deuxième trimestre a progressé de 22 % et a atteint 78,7 millions de dollars, et de 24 % pour les premiers six mois et a atteint 139,8 millions de dollars. Les comparaisons entre le bénéfice d’exploitation depuis le début de l’exercice excluent un montant de 13,2 millions de dollars (8,8 millions de dollars après impôt) en frais de restructuration encourus au cours du premier trimestre de 2005. La gestion croit qu’il s’agit là de la base la plus appropriée pour effectuer l’évaluation des résultats d’exploitation, puisque les frais de restructuration ne sont pas représentatifs des activités d’exploitation continues.

Le bénéfice net pour le deuxième trimestre a augmenté à 33,2 millions de dollars (0,26 $ l’action) comparativement à 25,0 millions de dollars (0,22 $ par action) pour l’exercice précédent, ce qui équivaut à une augmentation de 18 % en bénéfice par action. Le bénéfice cumulatif à ce jour avant les frais de restructuration était de 54,3 millions de dollars (0,43 par action), comparativement à 43,2 millions de dollars (0,38 $ par action) pour l’exercice précédent. En incluant les coûts de restructuration, le bénéfice net à ce jour a été de 46,0 millions de dollars (0,36 $ par action).

Examen des activités d’exploitation
L’amélioration des bénéfices du Groupe des valeurs des protéines reflète les contributions positives des activités d’exploitation des viandes transformées et de production porcine, qui ont plus que compensé les diminutions des marges de transformation du porc frais et de la viande de volaille à l’échelle de l’industrie et des retours plus faibles de la fonte des graisses animales.

Groupe des produits de la viande (produits de viande préparés à valeur ajoutée de marque; produits de porc à valeur ajoutée de marque et frais et congelés; produits de poulet et de dinde à valeur ajoutée de marque et frais et congelés; et commercialisation, distribution et commerce d’aliments à l’échelle mondiale)

Les ventes du Groupe des produits de la viande pour le deuxième trimestre de 2005 ont été compatibles avec celles de l’exercice précédent alors qu’elles se chiffraient à 1,1 milliard de dollars, alors que les ventes à ce jour étaient en hausse de 22 % et a atteint 2,2 milliards de dollars en raison de l’acquisition d’Aliments Schneider en avril 2004.

Le bénéfice d’exploitation a progressé de 39 % et a atteint 17,5 millions de dollars en regard de 12,6 millions de dollars au deuxième trimestre de 2004. Le bénéfice d’exploitation à ce jour a progressé de 60 % et a atteint 36,1 millions de dollars en regard de 22,6 millions de dollars en 2004. L’augmentation importante au plan de la rentabilité a été en grande partie attribuable aux activités d’exploitation des viandes transformées destinées au consommateur, y compris les produits de marque Maple Leaf et Schneiders, avec l’appui de fortes hausses des ventes de viandes en tranches, des hot dogs, des viandes emballées et des nouveaux produits. Quatre nouvelles gammes de produits pour la saison d’été Maple Leaf Fully Cooked Roasts (Rôtis entièrement cuits Maple Leaf) ont été lancées au cours du trimestre et ont obtenu de bons résultats immédiats. Les activités d’exploitation de porc frais ont bénéficié d’un mélange de ventes à valeur ajoutée et du rendement en usine amélioré, ainsi que de marchés d’exportation plus fermes, malgré une chute importante à l’échelle de l’industrie des marges de porc frais. La société a lancé Maple Leaf Fresh Grill!, une gamme de produits de viande de porc, de poulet et de boeuf marinés, prêts pour la cuisson et emballés par portion, qui a été bien accueillie par le secteur du commerce de détail et les consommateurs. Le bénéfice net des activités d’exploitation de la volaille fraîche a connu une baisse par rapport à l’exercice précédent, puisque l’approvisionnement a continué à réduire les marges des transformateurs et les prix de la viande ont diminué par rapport à l’exercice précédent.

Groupe agroalimentaire (recherche, développement et approvisionnement de produits et de services de qualité de nutrition destinés au bétail; aliments pour animaux d’agrément; production de porc; et recyclage de sous-produits d’animaux)

Les ventes du Groupe agroalimentaire pour le deuxième trimestre ont diminué de 15 % et se sont chiffrées à 206,7 millions de dollars en regard de 243,3 millions de dollars à l’exercice précédent, alors que les ventes à ce jour ont fléchi de 13 %, pour s’établir à 396,2 millions de dollars en regard de 455,4 millions de dollars. Cette baisse des ventes était principalement attribuable aux prix du marché plus faibles pour les aliments des animaux et les produits d’équarrissage, reflétant ainsi les prix plus faibles pour les produits de base sous-jacents.

Le bénéfice des activités d’exploitation pour le deuxième trimestre a augmenté de 9 % pour atteindre 34,3 millions de dollars en regard de 31,6 millions de dollars à l’exercice précédent, alors que le bénéfice à ce jour des activités d’exploitation a augmenté de 8 % pour atteindre 56,2 millions de dollars en regard de 51,8 millions de dollars en 2004. Bien que les prix de l’industrie du porc ont baissé par rapport au deuxième trimestre de l’exercice précédent, le bénéfice des activités de production de porcs de la société a augmenté de façon importante à cause des volumes plus élevés et des prix plus bas des céréales fourragères. La société détenait effectivement 19 % de la transformation du porc au deuxième trimestre. Des prix du marché plus bas et des volumes d’exportation réduits ont compensé les résultats élevés de production porcine, affectant les entreprises de fonte des graisses animales de la société, ainsi qu’une réduction dans les ventes des quota de la production de viande de volaille.

Groupe des produits de boulangerie (produits de boulangerie à valeur ajoutée de marque et frais et congelés, notamment des produits de boulangerie précuits congelés; et sauces et pâtes alimentaires de spécialité)

Les ventes du Groupe des produits de boulangerie pour le deuxième trimestre ont augmenté de 4 % pour atteindre 344,6 millions de dollars comparativement à 330,5 millions de dollars à l’exercice précédent, appuyées par les ventes accrues de produits de boulangerie frais et congelés en Amérique du Nord. Les ventes à ce jour ont augmenté de 4 % pour s’établir à 660,7 millions de dollars comparativement à 634,5 millions de dollars en 2004.

Le bénéfice d’exploitation a progressé de 31 % et a atteint 26,9 millions de dollars en regard de 20,5 millions de dollars à l’exercice précédent, principalement par suite d’un bénéfice accru dans les entreprises des produits de boulangerie frais. Pour la première moitié de 2005, le bénéfice des entreprises a progressé de 24 % et a atteint 47,5 millions de dollars en regard de 38,3 millions de dollars en 2004. Un mélange de ventes améliorées des produits de pains nutritifs de marges plus élevées et de pains spéciaux, de réductions des frais d’exploitation, notamment dans les boulangeries de l’ouest et de l’est du pays, et d’augmentations de prix qui compensent les augmentations de coûts ont tous contribué à un bénéfice solide pour le trimestre. Le bénéfice des activités d’exploitation des produits de boulangerie congelés a baissé par rapport à l’exercice précédent, principalement suite à des dépenses publicitaires et de promotion plus élevées dans les exploitations des produits de boulangerie au RU, alors qu’une nouvelle campagne de marketing a été lancée afin d’appuyer une production accrue de la nouvelle usine de bagels à Rotherham.

Flux de trésorerie et activités de financement

Le total des dettes, moins le solde de trésorerie, à la fin du deuxième trimestre a baissé à 1,2 milliard de dollars en regard de 1,3 milliard de dollars à l’exercice dernier, par suite d’un flux de trésorerie positif provenant des activités d’exploitation et d’une émission d’actions à la fin de 2004.

Les rentrées de fonds pour les activités d’exploitation du deuxième trimestre ont totalisé 70,7 millions de dollars en regard de 24,5 millions de dollars à l’exercice précédent. Cette variation d’une année sur l’autre a été en grande partie attribuable à une baisse du fonds de roulement au deuxième trimestre de 2005, en raison d’une augmentation des comptes clients et des soldes d’inventaire réduits. Cette diminution reflète un investissement plus important en fonds de roulement au cours du premier trimestre partiellement compensé par une réduction des fonds de roulement au cours du deuxième trimestre.

Les dépenses en capital ont été de 44,9 millions de dollars pour le deuxième trimestre en regard de 41,4 millions de dollars à l’exercice précédent. Les dépenses en capital comprennent le parachèvement d’une nouvelle usine de bagels au Royaume-Uni et une nouvelle fabrique d’aliments au Canada Atlantique qui, toutes deux, ont été mises en service lors du deuxième trimestre, et la construction continue d’une nouvelle usine de production de biodiésel au Québec.

Les intérêts débiteurs pour le deuxième trimestre ont augmenté à 26,0 millions de dollars en regard de 23,0 millions de dollars à l’exercice précédent. L’année dernière, la dette de la société comprenait un pourcentage plus élevé de dette à court terme à un taux inférieur faible. Durant le quatrième trimestre de 2004, la société a refinancé une partie importante de sa dette en la remplaçant à court terme par des obligations à taux fixe à plus long terme et à des taux d’intérêt plus élevés qu’une dette flottante à court terme. Alors que la société a encouru des dépenses plus élevées en intérêt par rapport à l’exercice précédent, plus de 90 % de la dette en juin 2005 n’étaient pas exposés aux fluctuations des taux d’intérêt.

Autres sujets

Les Aliments Maple Leaf ont déclaré un dividende de 0,04 $ par action payable le 30 juin 2005 aux actionnaires inscrits le 10 juin 2005.

La société Les Aliments Maple Leaf Inc., une société de transformation alimentaire canadienne de pointe, a pour mission de fournir des produits alimentaires de qualité aux consommateurs du monde entier. La Société, dont le siège social est à Toronto, au Canada, emploie plus de 23 000 personnes dans ses établissements répartis par tout le Canada ainsi qu’aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. Les ventes de la Société se sont chiffrées à 6,4 milliards de dollars en 2004.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Aliments Maple Leaf
http://www.mlfi.com/

Commentaires