Les Aliments Maple Leaf Inc. communique ses résultats financiers pour le premier trimestre 2007

Toronto (Ontario), 26 avril 2007 – Les Aliments Maple Leaf Inc. a communiqué ses résultats financiers pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2007.

« Nos résultats ont fortement progressé au premier trimestre, grâce à lacontribution des secteurs de la boulangerie et des viandes », a indiqué MichaelMcCain, président et chef de la direction. « Dans le contexte des importantschangements opérationnels actuellement en cours, ces résultats trimestrielstémoignent de notre souci constant de maintenir la stabilité et le rendementde notre entreprise, tout en harmonisant nos activités liées aux protéinesanimales avec la stratégie relative aux viandes et aux repas à valeur ajoutée.Notre plan se déroule comme prévu et nous sommes satisfaits de son exécutionjusqu’à maintenant. »

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires a progressé de 2 % et atteint 1,5 G$, tandis que le bénéfice d’exploitation avant les frais de restructuration et autres coûts connexes a bondi de 18 % par rapport au premier trimestre du dernier exercice, passant de 51,8 M$ à 61 M$. Ladirection estime que c’est la façon la plus appropriée d’évaluer les résultatsd’exploitation puisque les frais de restructuration et autres coûts connexesne sont pas représentatifs des activités poursuivies. Au premier trimestre2007, la société a inscrit des frais de restructuration et autres coûtsconnexes de 13,1 M$ (9,6 M$ après impôt et part des actionnaires sanscontrôle), dont 6,8 M$ directement en lien avec la réorganisation du secteurdes protéines animales, laquelle a pour but de mettre l’accent sur lacroissance des activités liées aux viandes et aux repas à valeur ajoutée. Lereste des frais de restructuration est le fait des fermetures précédemmentannoncées, soit une installation de transformation de la volaille enNouvelle-Ecosse et une boulangerie à Langley, en Colombie-Britannique.

Le tableau suivant présente un sommaire du bénéfice net et du bénéficepar action (BPA), avant et après les frais de restructuration et autres coûtsconnexes :

Le bénéfice net avant les frais de restructuration et autres coûtsconnexes s’est chiffré à 20,1 M$ (0,16 $ par action), en hausse de 16 %comparativement à 17,3 M$ (0,14 $ par action) au dernier exercice.

Revue de l’exploitation
Au premier trimestre, le bénéfice d’exploitation avant les frais derestructuration et autres coûts connexes a bondi de 18 % par rapport àl’exercice précédent grâce aux hausses de 23 % des résultats du Groupe desprotéines animales et de 12 % du Groupe des produits de boulangerie. Lebénéfice du Groupe des protéines animales découle des marges accrues sur lesviandes fraîches qui ont plus que compensé la baisse des profits tirés duporc, laquelle s’explique par le prix le plus élevé du mais, ainsi que laréduction des marges réalisées sur les viandes préparées. Le Groupe desproduits de boulangerie a enregistré des bénéfices plus importants dans sonsecteur des produits frais et dans ses installations de produits congelés duRoyaume-Uni et d’Amérique du Nord.

Groupe des produits de la viande (produits de viande préparée de marque àvaleur ajoutée; produits de porc frais, congelés et de marque à valeurajoutée; produits de poulet et de dinde frais, congelés et de marque à valeurajoutée; commercialisation, distribution et commerce des aliments à l’échelleinternationale)

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires du Groupe des produits de laviande a reculé de 3 % et s’est établi à 896 M$, principalement en raisond’une diminution des ventes commerciales internationales, car la société aréduit progressivement les activités de certaines entreprises dans le cadre desa réorientation stratégique.

Le bénéfice d’exploitation avant les frais de restructuration et autrescoûts connexes s’est établi à 21,3 M$, comparativement à 13,7 M$ au dernierexercice. La société a enregistré une hausse des profits de ses activitésliées aux produits frais du porc et de la volaille, grâce à une améliorationdes marchés des protéines animales, à une hausse des marges destransformateurs primaires et à une efficacité accrue de l’exploitation.Cependant, l’augmentation du coût des viandes a exercé des pressions sur lesmarges dans le secteur des aliments de consommation, car la société n’a puhausser les prix suffisamment rapidement pour compenser l’accroissement ducoût des intrants. Les prix seront majorés dans la plupart des catégories deviandes transformées au cours du deuxième trimestre. Les résultats ontégalement subi l’influence de coûts de publicité et de promotion plus élevésen relation avec les nouveaux produits lancés.

Pendant le trimestre, la société a procédé au lancement, dans l’ensembledu Canada, de la gamme de produits réfrigérés Simply Fresh Maple Leaf, dontdes plats cuisinés en portion individuelle, des trousses-repas et des soupes.Fabriqués dans ses nouvelles installations de Brampton, ces produits à base delégumes et de porc, poulet ou boeuf portent le symbole Visez santéMC de laFondation des maladies du coeur. Ils sont confectionnés à l’aide d’unetechnologie qui permet de prolonger considérablement la durée de conservation,tout en assurant un goût frais, une faible teneur en sodium et en matièregrasse, ainsi qu’une grande valeur nutritive. Cette nouvelle gamme illustre laplace de plus en plus importante que la société accorde à l’innovation dans lacréation de ses produits, ainsi qu’aux investissements en infrastructure et encommercialisation pour soutenir son expansion dans le marché à marge élevéedes viandes et repas réfrigérés.

Groupe agro-alimentaire (recherche, élaboration et fourniture de produitset services alimentaires de qualité pour le bétail; aliments pour animaux decompagnie; production porcine; récupération de sous-produits d’origineanimale)
Le chiffre d’affaires du Groupe agro-alimentaire s’est établi à 208 M$ aupremier trimestre, par rapport à 201 M$ pour l’exercice précédent, une haussede 4 % principalement attribuable à l’augmentation du prix des aliments pouranimaux, elle-même liée à la hausse du prix des produits agricoles, notammentle mais.

Au premier trimestre, le bénéfice d’exploitation avant les frais derestructuration et autres coûts connexes a reculé, se chiffrant à 12,1 M$ parrapport à 13,4 M$ l’an dernier. Les prix du porc ont progressé de 8 %, maiscette amélioration a été en grande partie annulée par la hausse considérabledu prix des aliments pour animaux. Les profits tirés de la production porcineont également souffert de l’épidémie massive de circovirus, qui a affecté lecheptel nord-américain et entraîné une hausse du taux de mortalité des porcs,en plus d’en ralentir la croissance. Comme c’est le cas dans l’industrie, lasociété constate l’efficacité de la vaccination et elle s’attend à ce que lesrendements s’améliorent de façon constante tout au long de l’exercice. MapleLeaf avait la propriété effective de 19 % des porcs qu’elle a transformés aupremier trimestre.

Groupe des produits de boulangerie (produits de boulangerie frais,congelés et de marque à valeur ajoutée, y compris les produits de boulangerieprécuits congelés; sauces et pâtes fraîches)
Au premier trimestre, le Groupe des produits de boulangerie a affiché unchiffre d’affaires de 358 M$ comparativement à 301 M$ au dernier exercice, ungain de 19 %. Exception faite des acquisitions, le chiffre d’affaires aaugmenté de 8 % au premier trimestre, grâce à l’accroissement des ventes deproduits frais et congelés.

Le bénéfice d’exploitation avant les frais de restructuration et autrescoûts connexes s’est chiffré à 27,6 M$, par rapport à 24,7 M$ au dernierexercice, une hausse de 12 % découlant des solides contributions des activitésliées aux produits de boulangerie congelés et frais. Les hausses de prix,mises en oeuvre l’an dernier pour compenser l’inflation, et la croissance desproduits à valeur ajoutée qui génèrent des marges plus élevées ont joué unrôle dans la progression du bénéfice. Ces améliorations liées aux prix et à lacomposition du bénéfice ont largement compensé la hausse du prix du blé et uncertain déclin des volumes du marché. Afin de consolider sa situationprépondérante dans le marché en pleine croissance des produits aux meilleuresqualités nutritives, la société a lancé le délicieux pain GrainsEntiersprébiotique Bon Matin, qui contient de l’inuline, excellente source deprébiotiques favorisant le bon fonctionnement du système digestif. Il s’agitde la première grande marque de produits à offrir les avantages desprébiotiques au Canada.

Le secteur de la boulangerie du Royaume-Uni a connu un autre excellenttrimestre, grâce à la contribution des acquisitions et aux bénéfices accrusdans la catégorie des bagels. Au cours du trimestre, la société a entreprisd’investir une somme de 8,3 M$ dans l’expansion de la capacité de sa fabriquede bagels de Rotherham, ce qui permettra à cette installation de tirer partide nouvelles occasions d’affaires sur le marché des bagels congelés auRoyaume-Uni et en Europe. Cette expansion, combinée aux investissementsréalisés au chapitre de la production de croissants d’une société récemmentacquise, French Croissant Company Ltd., mettra la société en bonne positionpour poursuivre son expansion sur le marché des produits de boulangeriespécialisés. Par rapport au dernier exercice, la société a vu sa rentabilitécroître dans le segment nord-américain des produits de boulangerie, mais cesecteur n’a pas encore atteint son plein potentiel quant aux bénéfices. Lasociété élabore actuellement un plan de réorientation stratégique pour que cesactivités soient plus à même de générer un rendement accru et elle vient deprocéder à des changements au sein de l’équipe de haute direction.

Autres éléments
La société a précédemment communiqué son intention de vendre sa divisionde l’alimentation animale en relation avec sa nouvelle stratégie en matière deprotéines animales. Le processus de vente de cette division a débuté et étaittoujours en cours à la fin du premier trimestre.

Le 31 mars 2007, la société a conclu deux opérations en vue de vendre sesentreprises commerciales oeuvrant dans les secteurs des aliments préparés etdes fruits de mer, car celles-ci ne cadraient pas avec sa nouvelle stratégiepour les protéines animales. La vente de ces entreprises n’aura aucuneincidence importante sur les résultats et flux de trésorerie courants.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Aliments Maple Leaf
http://www.mlfi.com/

Commentaires