Les décideurs de Vaudreuil-Soulanges font la tournée de fermes

St-Jean-Valleyfield (Québec), le 13 juin 2000 – Les acteurs économiques et politiques de la région sont montés à bord de l’autobus de la tournée Agritour Vaudreuil-Soulanges organisée le 8 juin dernier. L’objectif de cette journée était de sensibiliser les décideurs à l’importance économique de l’agriculture dans Vaudreuil-Soulanges.







Les entreprises visitées ont permis de dresser un portrait de l’apport économique de l’agriculture pour la région.


Près de 50 personnes influentes du milieu y ont participé, dont le préfet de la MRC, Monsieur Normand Ménard.

La tournée en autobus comprenait la visite d’entreprises spécialisées dans différents domaines reliés à l’agriculture. La tournée a débuté en avant-midi par la visite de l’Agrocentre Belcan et des Fermes Stephenson. Un dîner aux saveurs du coin a été servi aux invités à l’érablière Ludonie de Saint-Clet. En après-midi, l’autobus s’est dirigé vers l’entreprise maraîchère de Ange-Marie Delforge et Jack Thomas, puis à la ferme laitière Drébert. La journée s’est clôturée avec un « vin et fromages » au centre social et sportif de Sainte-Marthe.

Les entreprises visitées ont permis de dresser un portrait de l’apport économique de l’agriculture pour la région. Entre autres, l’entreprise Belcan qui compte vingt-cinq employés, une PME qui génère beaucoup d’emploi pour le village de Sainte-Marthe qui a une population de 1090 habitants. Les dépenses sont également un facteur de taille pour le développement de l’économie régionale, une entreprise comme les Fermes Stephenson a des dépenses annuelles de plus de 200 000$. Ces dépenses sont reliées en grande partie a l’approvisionnement en matériel d’entretien et en paiement de main d’œuvres, des sous qui contribuent à faire rouler l’économie de la MRC.

D’importantes préoccupations ont été soulevées. Chez les Stephenson, ce sont les coûts supplémentaires imposés aux producteurs pour le transport de leurs produits. Conséquence de l’absence de voie de contournement comme le prolongement de l’autoroute 30, les camions de transport doivent passer par Montréal. Il en résulte un coût approximatif de transport de deux dollars de plus la tonne comparativement à un producteur vivant à proximité des grandes artères de circulation comme l’autoroute 20. La question de la recherche a également été soulevée. Depuis quelques années, le MAPAQ rembourse 70% des comptes de taxes des producteurs, ce qui entraîne des dépenses très importantes. On le sait, le MAPAQ enregistre un déficit quant au budget prévu relié au paiement des taxes municipales qui augmentent année après année. Au lieu de débourser des montants importants en taxes, il serait nettement plus bénéfique de favoriser la recherche pour le développement de l’agriculture. Chez Delforge et Thomas, la recherche sur le maïs pour les tortillas en partenariat avec l’Université Laval a dû être interrompue, faute de budget.

Les invités à cette tournée prennent régulièrement des décisions politiques ou économiques qui ont des répercussions sur le milieu agricole. Une activité comme Agritour Vaudreuil-Soulanges permet aux décideurs et aux producteurs de discuter, d’échanger des avis et préoccupations de chacun. Le milieu agricole est souvent loin de la réalité quotidienne des agents économiques et l’organisation d’activités semblables constitue un bon moyen pour établir des liens et développer un partenariat.

Agritour Vaudreuil-Soulanges est une initiative des syndicats de base de Saint-Clet, Saint-Polycarpe et Saint-Rédempteur, avec la collaboration de l’UPA Saint-Jean-Valleyfield et du MAPAQ. La production agricole est une richesse pour une MRC comme celle de Vaudreuil-Soulanges et son importance a été soulignée. Cet événement a entre autres permis de mettre en évidence la force économique de l’agriculture et son caractère moderne placé à l’enseigne des nouvelles technologies, comme le distributeur automatique (robot) pour l’alimentation des troupeaux laitiers observé à la Ferme Drébert.

L’objectif de la tournée semblait déjà atteint en fin de journée, comme l’a mentionné M. Ménard lors de son allocution: « On se rend compte à quel point l’agriculture est une industrie extrêmement importante qui génère beaucoup en terme d’emploi et d’économie dans la région ».

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agrocentre Belcan

http://www.agrocentrebelcan.com/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires