Ligne de temps

Les États-Unis imposent des tarifs à la Chine

Après un mois de négociations, les États-Unis ont décidé d’imposer des tarifs douaniers de 25% sur des biens produits en Chine d’une valeur de 50 milliards. La liste de biens comprend des produits technologiques.

La Chine a immédiatement répondu qu’elle imposerait ses propres tarifs d’une valeur équivalente, visant entre autres des produits agricoles américains. Le pays n’a pas mentionné de liste mais avait prévenu au début des hostilités commerciales qu’elle imposerait des tarifs de 25% sur le soya américain. L’administration chinoise a  aussi menacé de cesser les discussions si les menaces américaines prenaient effet et que toutes avancées économiques seraient annulées.

La réaction de la Chine pourrait rendre la vie plus que difficile aux producteurs américains. Les acheteurs pourraient en effet décider de jeter leur dévolu sur d’autres pays producteurs, dont les producteurs de l’Amérique du Sud. Le département américain de l’Agriculture prévoyait d’ailleurs cette semaine que la production seule du Brésil pour 2018-19 devrait atteindre 119 millions de boisseaux, soit davantage que la production américaine. Il s’agit d’ailleurs de la première fois que la production du pays devrait dépasser en quantité celle des États-Unis.

En plus, le Mexique pourrait aussi viser les importations agricoles américaines, dont le maïs et le soya, pour une valeur de 4 milliards de dollars. Cette décision est en représailles à l’imposition de tarifs douaniers de 25% sur l’acier et l’aluminium sur les importations provenant du Mexique, du Canada et de l’Union européenne.

 

Source: Farm Futures

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires