Les gouvernements collaborent pour améliorer la lutte antiparasitaire en Colombie-Britannique

Ottawa (Ontario), 13 septembre 2007 – L’honorable Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, et l’honorable Pat Bell, ministre de l’Agriculture et des Terres de la Colombie Britannique, ont annoncé que les gouvernements fédéral et provincial investiront 311 500 $ dans deux projets de lutte antiparasitaire en vue de protéger l’environnement en Colombie Britannique.

« Le nouveau gouvernement du Canada est heureux d’appuyer ces deux projets, qui démontrent son engagement à réduire les risques liés à l’utilisation des pesticides, a indiqué le ministre Ritz. En plus de servir les intérêts des producteurs horticoles de la Colombie Britannique, les programmes de formation et de certification en lutte biologique permettront de protéger l’environnement. »

« Les fournisseurs de services auront facilement accès à la formation sur l’Integrated Pest Management Act (loi sur la lutte intégrée) offerte par le ministère de l’Environnement à l’échelle de la province, ce qui mènera à une augmentation du nombre de fournisseurs de services qualifiés, a affirmé le ministre Bell. La province appuie sans réserve le programme de formation destiné aux fournisseurs de services en matière de lutte antiparasitaire, qui constitue un autre moyen de jeter des ponts entre le monde urbain et agricole. »

« Les ravageurs ne se soucient guère des frontières urbaines et rurales. Les fournisseurs de services de lutte antiparasitaire en milieu urbain sont aux prises avec les mêmes insectes, mauvaises herbes et maladies que les pépiniéristes et les producteurs de canneberges, de bleuets, de légumes, de gazon et de fleurs », a souligné Bert Miles, président de l’Investment Agriculture Fondation (IAF).

La B.C. Landscape and Nursery Association (BCLNA) obtiendra une somme de 288 500 $ pour démarrer le programme de formation et de certification en matière de lutte intégrée à l’échelle de la province, afin de cibler des entreprises et des particuliers utilisant des pratiques de lutte antiparasitaire rigoureuses qui protègent l’environnement. Une somme additionnelle de 23 000 $ permettra à l’Institute for Sustainable Horticulture du Kwantlen University College d’organiser une série de séminaires sur la lutte biologique de façon à favoriser davantage l’utilisation de méthodes biologiques pour la lutte antiparasitaire.

Pour plus de renseignements, visitez le site de l’Investment Agriculture Foundation (www.iafbc.ca), de l’Agricultural Environment Initiative (www.bcac.bc.ca) et du PASCAA (www.agr.gc.ca/pascaa).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires