Les producteurs de blé de l’Ontario reçoivent une hausse immédiate de l’acompte à la livraison

Ottawa (Ontario), 24 mai 2002 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a annoncé que les producteurs de blé de l’Ontario recevront une augmentation immédiate de 15 dollars la tonne pour leur acompte à la livraison versé par l’Office de commercialisation des producteurs de blé de l’Ontario, une mesure qui augmentera leurs liquidités dès ce printemps.

« Ces liquidités additionnelles d’environ 10 millions de dollars aideront de nombreux producteurs à effectuer leurs semailles du printemps, a expliqué le ministre Vanclief. L’augmentation de l’acompte versé aux producteurs constitue une avance sur le prix final estimatif du blé récolté l’année précédente, ce qui leur permettra d’acheter des semences et engrais et d’absorber d’autres dépenses liées à l’ensemencement. »

Cette mesure est prise dans le cadre du Programme de mise en commun des prix appliqué en vertu de la Loi sur les programmes de commercialisation agricole (LPCA). Ce programme garantit aux organismes de commercialisation tels que l’Office de commercialisation des producteurs de blé de l’Ontario, de disposer du crédit nécessaire pour verser des acomptes aux producteurs et couvrir les coûts de la commercialisation. Il s’agit essentiellement de protéger l’Office contre les pertes, advenant que les prix chutent en dessous du niveau des acomptes.

« Le Programme de mise en commun dote les producteurs ontariens d’un système ordonné de commercialisation et constitue un outil de gestion des risques essentiel aux petits exploitants, c’est-à-dire 70 pour cent des agriculteurs qui produisent 30 pour cent du blé cultivé en Ontario, a expliqué M. Vanclief. Cette garantie fédérale appuie le Programme de mise en commun, qui sert de fondement aux efforts de commercialisation de l’Office. »

Cette année, on prévoit qu’environ 20 000 producteurs ontariens profiteront de plus de 123 millions de dollars de garantie fédérale accordée dans le cadre du Programme de mise en commun des prix.

« La mise en commun des prix améliore les possibilités de commercialisation pour les producteurs, elle est donc susceptible d’entraîner une hausse de leurs recettes puisque leurs produits sont commercialisés collectivement, a déclaré le directeur général de l’Office de commercialisation des producteurs de blé de l’Ontario, M. Jaye Atkins. La hausse de l’acompte vient à point pour des milliers de producteurs de blé de l’Ontario. » La gestion des risques de l’entreprise, qui comprend les systèmes ordonnés de commercialisation et les programmes de protection du revenu, est l’un des éléments clés du Cadre stratégique pour l’agriculture dont ont convenu en principe les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’Agriculture. De concert avec l’industrie, les gouvernements s’emploient à élaborer une approche de gestion des risques davantage axée sur les principes d’entreprise, approche qui favorisera la croissance, la diversification et les activités à valeur ajoutée dans le secteur agricole canadien.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires