Les producteurs de lait manifestent leur colère et leur frustration dans plusieurs régions du Québec

Longueuil (Québec), 10 mars 2003 – La Fédération des producteurs de lait du Québec (FPLQ) appuie sans réserve le mouvement de protestation de la base qui prend de l’ampleur depuis quelques semaines dans plusieurs régions du Québec. La Fédération presse le gouvernement fédéral d’agir pour faire cesserles importations injustifiées d’ingrédients laitiers. Elle demande de plus auxautorités responsables du prix du lait de la ferme, soit la Commissioncanadienne du lait (CCL) et la Régie des marchés agricoles et alimentaires duQuébec, d’accorder aux producteurs les hausses réclamées.

« Les plus récentes manifestations de producteurs de lait, cellesd’aujourd’hui à Philipsburg, près de la frontière Canada – États–Unis, et àAlma, au Saguenay–Lac–Saint–Jean, témoignent de la colère et du découragementdes producteurs de lait pour l’avenir de leurs entreprises. Les autoritésgouvernementales doivent agir sans tarder », a déclaré le président de laFédération, M. Jean Grégoire.

Moins de 26 % des producteurs de lait au Canada touchent un prix qui leurpermet de couvrir leur coût de production. La CCL a reconnu en janvier 2002qu’il y avait un rattrapage à faire et s’est engagée à ce que 50 % desproducteurs obtiennent un prix permettant de couvrir leur coût de productionincluant une rémunération décente pour leur travail. Les producteurs demandentque ce rattrapage se fasse rapidement car ils endurent ce manque à gagnerdepuis trop longtemps et la viabilité de leurs fermes laitières est menacée.En 2002, 600 des 8 800 fermes québécoises ont cessé leur production.

En outre, les producteurs doivent faire face à la croissanceexponentielle d’importations d’ingrédients laitiers qui traversent allègrementles frontières et qui prennent de plus en plus la place du lait canadien danscertains produits laitiers. A elle seule, l’importation d’un mélange d’huilede beurre et de sucre qui remplace la crème d’ici dans la crème glacée, àl’insu des consommateurs et sans qu’ils en bénéficient, fait perdre 30 % de cemarché et près de 30 millions de dollars par an aux producteurs de lait.

Les ministres fédéraux de l’Agriculture et du Commerce international,Lyle Vanclief et Pierre Pettigrew, se sont formellement engagés au nom de leurgouvernement, en août 2002, à proposer des solutions concrètes à cesproblèmes. Les producteurs attendent toujours de voir les propositionsgouvernementales.

Rappelons que les producteurs de lait québécois ne reçoivent aucunesubvention gouvernementale pour soutenir leur revenu. Ils ajustent leurproduction à la demande du marché canadien et assument eux–mêmes la gestion etle coût des surplus. Le gouvernement fédéral, pour sa part, s’est engagé àcontrôler les importations et à établir un prix du lait qui permet auxproducteurs de lait efficaces de couvrir leurs coûts de production et derémunérer équitablement leur travail et leurs investissements.

La gestion de l’offre permet aussi le maintien de fermes laitières dedimension humaine, responsables au niveau environnemental et qui livrent auxconsommateurs des produits de grande qualité à prix raisonnable. Selon lesrésultats des enquêtes comparatives réalisées deux fois l’an depuis 1996 surle prix d’un panier complet de produits laitiers, les consommateurs canadiensont payé leurs produits laitiers en moyenne 25 % de moins que les Américains.

La Fédération des producteurs de lait du Québec regroupe les producteursqui exploitent les quelque 8 200 fermes laitières québécoises et négocie poureux toutes les conditions de mise en marché du lait avec les représentants desindustriels laitiers. Les producteurs québécois livrent annuellement plus de2,8 milliards de litres dont la vente totalise des recettes à la fermed’environ 1,7 milliard de dollars. A eux seuls, les producteurs québécoisgénèrent plus de 29 000 emplois directs à la ferme et sont à la source de plusde 31 000 emplois directs et indirects en amont et en aval dans l’industriepour un total de 60 000 fournit par le secteur laitier québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commission canadienne du lait (CCL)
http://www.ccl.ca/

Fédération des Producteurs de Lait du Québec
http://www.lait.org

Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
http://www.dfait-maeci.gc.ca/

Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ)
http://www.rmaaq.gouv.qc.ca/

Commentaires