Les producteurs de tabac inquiets

Joliette (Québec), 19 juin 2003 – Déjà inquiets à la suite des décisions des acheteurs de tabac de réduire de 50% leurs achats, l’annonce de la fermeture d’Impérial Tobacco vient ajouter à l’angoisse. L’Impérial Tobaccoachètera près de 60% de volume de production pour l’année 2003. De plus, ilsn’ont pas indiqué leur précision pour 2004 et 2005 comme ils l’ont fait pourl’Ontario. Le président de l’Office des producteurs de tabac jaune du Québec,M. Gaétan Beaulieu, s’est dit estomaqué par les récentes décisions et n’hésitepas à questionner publiquement tous les intervenants : « Pourquoi ne veut-onplus que le Québec produise du tabac? Les gouvernements vont-ils rapidementintervenir pour sécuriser nos entreprises et vont-Ils nous aider comme ils ontaidé par le passé plusieurs secteurs en difficultés », a questionné M Beaulieu.

Le président de l’Office a tenu à rappeler que ce sont 7 000 âcres deterre qui risquent de devenir en friche, que ce sont 1 200 à 1 500 emploissaisonniers qui disparaissent et des dizaines de faillites qui se préparent.« Pourtant, il se consomme encore plus de 15 millions de livres de tabac auQuébec et on nous permet d’en produire seulement 3,5 millions alors qu’il y a20 ans on en produisait 15 millions », a ajouté le président.

M. Beaulieu a aussi rappelé que plusieurs de ses membres sont endifficulté et qu’ils ont demandé l’aide du Gouvernement pour les aider àtraverser cette crise. En effet, l’Office a demandé il y a quelques semaines àla Ministre de l’Agriculture, Mme Françoise Gauthier, de mettre en place desmesures d’accompagnement pour aider les producteurs à traverser cette crisepar un soutien à court terme et par la mise en place d’un comité visant àidentifier des cultures de substitution. « Nous sommes toujours en attented’une réponse de la Ministre et l’annonce d’hier démontre l’urgence d’unedécision gouvernementale si on veut éviter la faillite de nombreusesentreprises familiales québécoises » a conclu M. Beaulieu.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires