Les propriétaires forestiers sont prêts à passer de la parole aux actes

Longueuil (Québec), 12 décembre 2007 – La Fédération des producteurs de bois du Québec (FPBQ) et le Regroupement des sociétés d’aménagement forestier du Québec (RESAM) se réjouissent que les participants au Sommet sur l’avenir du secteur forestier québécois aient reconnu l’importance de grands changements pour surmonter la crise actuelle, mais surtout pour prévenir d’éventuelles crises qui ne manqueront pas de poindre de nouveau.

Pour Pierre-Maurice Gagnon, président de la FPBQ, la déclaration duSommet devra rapidement se traduire par des gestes concrets qui permettrontaux dizaines de milliers de propriétaires d’accroître la valorisation de leurpatrimoine forestier : « l’intensification de l’aménagement forestier, action10 de la déclaration du Sommet, apparaît à cet égard essentiel ».

« Si j’ai bien entendu le ministre Claude Béchard à la clôture du Sommet,son gouvernement veut s’engager dans cette voie. J’espère bien qu’on varetrouver cette vision dans le livre vert sur les forêts qu’il s’apprête àdéposer » a ajouté M. Jean-Guy Rioux, président du RESAM.

Les propriétaires forestiers qui y travaillent sur le terrain savent quedavantage d’investissements sylvicoles devront être réalisés et que lesdébouchés pour leur bois devront être assurés pour améliorer la qualité deleurs forêts, notamment en augmentant les budgets d’aménagement de 5, 10 et15 millions de dollars au cours des trois prochaines années.

« Enfin, nous sommes fiers d’avoir pu travailler côte à côte au cours dela dernière année pour proposer des idées conjointes aux autres partenaires duSommet. La forêt privée sort plus forte de ce Sommet » ont conclu MM. Gagnon etRioux.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des Producteurs de Bois du Québec (FPBQ)
http://www.fpbq.qc.ca

Commentaires