Les prêts autorisés par la SFA atteignent un sommet sans précédent

Québec (Québec), le 27 juin 2000 — Le rapport annuel de la Société de financement agricole du Québec, déposé à l’Assemblée nationale le 9 juin dernier, révèle qu’au cours du dernier exercice financier, l’organisme a autorisé plus de 7 000 prêts, pour un montant record de 822 millions de dollars. Il s’agit d’une augmentation de 18 % des sommes consenties par rapport à l’exercice précédent et de 8 % du nombre de prêts.







« L’élargissement des activités admissibles et le relèvement du montant maximum de prêt ont contribué de façon importante à l’augmentation du financement agricole. »


Commentant les résultats enregistrés en 1999-2000, le président de la Société de financement agricole du Québec, monsieur Marc Dion, a précisé qu’au cours des dernières années, le volume annuel des prêts autorisés par la Société a pratiquement doublé. « L’élargissement des activités admissibles et le relèvement du montant maximum de prêt ont contribué de façon importante à l’augmentation du financement agricole », a-t-il déclaré. Monsieur Dion a mentionné que les prêts garantis par la Société ont favorisé une injection majeure de capitaux dans toutes les régions du Québec, contribuant à la réalisation de projets d’investissements de l’ordre de 950 millions de dollars.

Pour sa part, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Rémy Trudel, de qui relève la Société de financement agricole du Québec, a souligné le rôle important de la Société dans le développement de l’économie agricole au Québec : « Véritable levier économique, cet outil financier, dont disposent les producteurs et productrices, permet, chaque année, la réalisation d’investissements considérables dans toutes les régions du Québec. »

« La Société de financement agricole joue également un rôle important dans l’atteinte des objectifs de croissance du secteur agricole et agroalimentaire fixés lors de la Conférence sur l’agriculture et l’agroalimentaire de 1998, soit la création de 15 000 emplois additionnels et la réalisation d’investissements estimés à 7,5 milliards de dollars », a ajouté monsieur Trudel.

Au cours de l’exercice 1999-2000, en écho à la conjoncture économique favorable, la majorité des productions agricoles ont affiché des hausses en ce qui a trait aux montants accordés par la Société. Les entreprises à temps partiel ont été nombreuses, encore cette année, à se prévaloir des produits et services offerts par la Société. En effet, la SFA a consenti 1 052 prêts garantis à ces entreprises, pour un total de 99,3 millions de dollars. Au 31 mars 2000, le portefeuille de prêts garantis par la Société était de 3,4 milliards de dollars.

Rappelons que 20 000 entreprises agricoles et forestières font présentement affaire avec la Société de financement agricole du Québec. L’encours des prêts autorisés par la Société représente 63 % de l’ensemble du financement agricole au Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec

http://www.financiereagricole.qc.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires