Les États-Unis seraient vulnérables en cas d’attentats terroristes visant l’agriculture

Washington (États-Unis), 20 septembre 2002 – Les États-Unis ne protègent pas suffisamment leur agriculture, et pourraient être vulnérables en cas d’attentats terroristes contre les fermes qui fournissent le pays en nourriture, affirme un groupe d’expert.

« La question n’est pas de savoir “si”, mais “quand” » un attaque terroriste visera l’agriculture, a estimé R. James Cook, un universitaire qui a participé à la rédaction du rapport présenté jeudi.

Les chercheurs ne craignent ni la famine ni la malnutrition, mais que la confiance des Américains dans leur nourriture ne soit entamée après une action terroriste, qui pourrait, par exemple, inoculer des maladies aux troupeaux ou répandre des bactéries dans les récoltes.

Le groupe de 12 scientifiques estime qu’une telle crise de confiance pourrait dévaster l’économie américaine et coûter des dizaines de milliards d’euro.

Le rapport pointe également les faiblesses des mesures adoptées aux Etats-Unis pour empêcher des actes terroristes contre l’agriculture. Les scientifiques pressent notamment les douanes de renforcer leurs contrôles en se dotant des moyens techniques nécessaires pour détecter des bactéries ou des maladies dangereuses.

Source : AP

Commentaires