L’industrie du boeuf mesure la satisfaction du consommateur

Saint-Laurent (Québec), 3 octobre 2002 – Une cote de sept sur dix ou plus est attribuée aux biftecks consommés à la maison par quatre-vingt pour cent des Canadiens. C’est ce que révèle une étude effectuée récemment: l’Étude de référence sur la satisfaction du consommateur. Cette étude, la première en son genre, a mesuré la satisfaction du consommateur lorsque celui-ci prépare et consomme du boeuf à la maison.

Bonnie Jean MacDonald, Directrice de la recherche au Centre d’information sur le boeuf nous dit « Les producteurs de boeuf du Canada mettent tout en oeuvre afin que les Canadiens soient satisfaits par leur expérience gustative. Mais nous désirions connaître l’opinion des consommateurs quant aux biftecks préparés à la maison ».

Les consommateurs qui ont participé à cette enquête ont été choisis au hasard dans des centres commerciaux à travers le Canada. Nous leur avons donné un bifteck choisi parmi l’une des quatre coupes suivantes soit, la côte croisée désossée, le haut de surlonge, l’intérieur de ronde et le contre-filet et leur avons demandé de les faire cuire à la maison. Par la suite, les participants ont discuté avec un intervieweur.

L’étude a démontré un lien étroit entre le mode de cuisson approprié et le degré de satisfaction du consommateur. Les biftecks d’intérieur de ronde ont reçu la cote la moins élevée, toutefois seulement 10% de ceux qui avaient préparé cette coupe l’avaient fait mariner avant de la griller. On a remarqué des résultats semblables chez ceux qui avaient à préparer de la côte croisée à mijoter. « Si on regarde le fait que peu de gens parmi les personnes qui avaient à faire cuire ces deux coupes ont utilisé le mode de cuisson approprié, il est surprenant de constater que presque les deux tiers leur ont attribué une cote de 7 ou plus sur une échelle de 10, » nous rapporte Mme MacDonald.

Les deux biftecks à griller soit, le haut de surlonge et le contre-filet ont reçu une cote sensiblement plus élevée que l’intérieur de ronde et la côte croisée. « Nous nous attendions à ceci puisqu’il est rare que l’on soit déçu avec l’un ou l’autre de ces biftecks » nous dit Mme MacDonald. « Cependant avec les autres coupes, les consommateurs ont besoin d’information afin de reconnaître que ces biftecks ne doivent pas être préparés de la même façon pour en obtenir pleine satisfaction. »

Lorsque les modes de cuisson sont apposés sur les emballages, les consommateurs utilisent ceux-ci 6 fois sur 8 lorsqu’ils font griller leurs biftecks. Près d’un tiers des biftecks avaient le bon mode de cuisson sur l’emballage.

« Dans un monde idéal, on trouverait le mode de cuisson sur chaque emballage de boeuf », énonce Mme MacDonald. « Les résultats de l’enquête démontrent l’impact positif que procure le mode de cuisson sur l’emballage et permet d’identifier les secteurs où l’industrie doit continuer à travailler. »

Il fut surprenant de constater que même lorsque les consommateurs ne savaient pas comment apprêter les biftecks correctement et étaient déçus des résultats, la majorité d’entre eux croyaient que c’était la faute du produit et non de leur manque de connaissance.

« Près de 217 personnes sur un total de 1100 ont donné la cote parfaite de 10 à leur biftecks. Lorsqu’on a demandé aux autres » Pourquoi n’était-il pas parfait? « la plupart ont porté la faute sur le produit », selon Francine Jodoin, Directrice des communications au Centre d’information sur le boeuf. « A peine 12 pour cent ont cru que le mode de cuisson utilisé n’était peut-être pas le bon. On constate un grand besoin d’éducation des consommateurs quant à la préparation du bœuf. »

L’équipe du Centre d’information sur le boeuf développé un nouveau guide sur l’achat et la cuisson du boeuf intitulé : L’ABC du boeuf.

Mme Jodoin nous explique que cette ressource s’avère très utile pour les consommateurs. « On trouve des réponses aux questions sur le choix et la cuisson des biftecks et des rosbifs. Cette brochure comprend également des recettes simples à préparer et des conseils sur la salubrité alimentaire. C’est une bonne façon de s’assurer que le consommateur utilise le bon mode de cuisson. »

On peut trouver l’ABC du boeuf au comptoir des viandes de certaines épiceries ou alors il est possible de le commander en visitant le site internet du Centre d’information sur le boeuf ou alors en appelant la ligne sans frais 1 888 44-BOEUF.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Centre d’information sur le boeuf

http://www.beefinfo.org/

Commentaires