L’UE ne signera pas un accord de libre-échange à n’importe quel prix avec le Mercosur

Noordwijk (Pays-Bas), 5 septembre 2004 – L’Union européenne ne signera pas « à n’importe quel prix » un accord de libre-échange avec le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay) en octobre prochain, a averti le commissaire européen à l’Agriculture Franz Fischler.

« Nous ne devrions pas donner l’impression que nous sommes prêts à conclure ces négociations à n’importe quel prix en octobre. Si la substance n’est pas là, alors il n’y aura pas d’accord, c’est très clair », a-t-il déclaré avant une réunion des ministres européens de l’Agriculture à Noordwijk (Pays-Bas).

M. Fischler a assuré être en parfait accord sur la question avec le commissaire européen au Commerce Pascal Lamy, maître d’oeuvre du dossier à Bruxelles.

« Nous avons une position commune et cette position est que nous avons intérêt à avoir un résultat en octobre, mais il est aussi évident que la qualité du résultat est plus importante que la rapidité », a-t-il dit.

Plaidant en faveur de « progrès équilibrés dans la négociation », il a estimé que l’impasse actuelle des pourparlers était plus liée « aux questions non agricoles » comme les services.

Le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay) et l’UE ont prévu de boucler leurs négociations pour le 31 octobre mais les discussions, qui doivent reprendre au niveau technique la semaine du 13 septembre à Bruxelles, sont dans l’impasse depuis l’échec d’une réunion mi-août à Brasilia.

Le chef négociateur brésilien Regis Arslanian a affirmé mardi dernier que le Mercosur attendait un signe des Européens, et réclamé une amélioration « substantielle » de l’offre de l’UE en matière agricole, ce que Bruxelles n’envisage pas sans contreparties.

S’il voit le jour, un accord UE-Mercosur donnerait naissance à la plus vaste zone de libre-échange au monde.

Source : AFP

Commentaires