Maintien des formules de partage actuelles dans la grande majorité des pêches de l’Atlantique

St. John’s (Terre-Neuve), 23 mars 2006 – Reconnaissant que la stabilité est nécessaire pour faciliter le changement, l’honorable Loyola Hearn, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé qu’il allait maintenir les formules de partage actuelles dans la grande majorité des pêches de l’Atlantique.

« Le nouveau gouvernement est résolu à collaborer avec tous les participants à l’industrie de la pêche afin de résoudre les difficultés communes », a déclaré le ministre Hearn. « L’approche actuelle qui a créé de l’instabilité, de l’incertitude et des divisions, devra être révisée et le sera. »

Pendant les six premières semaines de son mandat comme ministre, M. Hearn a eu l’occasion de rencontrer le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et tous ses homologues des provinces atlantiques. Il a écouté ce qu’ils avaient à dire.

« Je pense pouvoir dire sans trop me tromper que tout le monde est d’accord sur deux points », a expliqué M. Hearn. « Premièrement, personne n’est satisfait du régime actuel. Et deuxièmement, il est temps de travailler ensemble pour faire changer les choses. »

En plus de la stabilisation des 93 formules de partage existantes dans l’Atlantique, le ministre a annoncé deux autres plans de stabilisation :

  • la zone de pêche de la crevette (ZPC) 7 au large de la côte sud de Terre-Neuve-et-Labrador;
  • le flétan noir (turbot) de la zone OA au large de la côte est du Nunavut.

Le ministre Hearn s’est engagé à se concerter avec les représentants du Nunavut afin que tout le potentiel de la pêche du flétan noir dans la zone 0 puisse être réalisé au bénéfice du Nunavut et du Canada.

En outre, le ministre a annoncé les mesures suivantes afin d’apaiser le climat d’affrontement et d’améliorer la stabilité dans l’industrie:

  • le ministre a accepté le rapport du Groupe de travail sur l’aiglefin du banc Georges, y compris ses recommandations;
  • le ministre a mandaté Allister Surette pour qu’il fasse une étude impartiale de la question du MacLeod’s Ledge et qu’il lui présente un rapport assorti de recommandations avant l’ouverture de la pêche au homard cette année;
  • un rapport qui vient d’être terminé sur la pêche du pétoncle géant a été communiqué aux intervenants dans l’espoir qu’il facilite un règlement de ce différend avant l’ouverture de la saison.

« La stabilité est un premier pas important, mais il ne faut pas perdre de vue la nécessité de changement, a conclu le ministre Hearn. Je compte bien travailler en étroite collaboration avec tous les intéressés dans les prochains mois afin de mettre un terme à cette culture de l’affrontement. »

« Il y a tellement de vrais défis à relever dans l’industrie canadienne de la pêche! Ce qu’il faut maintenant, c’est de travailler ensemble, dans un véritable esprit de collaboration, pour le plus grand bénéfice de tous ceux qui sont concernés. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Pêches et Océans Canada
http://www.dfo-mpo.gc.ca/

Commentaires