Maïs-grain : alerte au ver-gris occidental

Le Réseau d’avertissements phytosanitaires a émis une alerte destinée aux producteurs : un dépistage des œufs et des jeunes larves de ver-gris occidental des haricots est recommandé dans les champs de maïs-grain.

Cette semaine, il y a eu plus captures de papillons du ver-gris des haricots dans les pièges à phéromone du Réseau d’avertissement phytosanitaire grande cultures. C’est en Montérégie-Ouest et en Outaouais que les captures ont le plus augmenté. En une semaine, elles sont passées de 11,7 captures moyennes par piège à 45,9 en Montérégie-Ouest. En Outaouais, 2,3 captures moyennes par piège avaient été enregistrées dans la semaine du 17 au 24 juillet. Pour celle du 24 au 31 juillet, on parle plutôt de 80,7.

Ces captures confirment la présence du ravageur, mais ne supposent pas nécessairement des dommages aux cultures. Pendant la même période l’an dernier, une quarantaine de papillons avaient été capturés sans qu’il n’y ait de dommages rapportés en Montérégie-Est. Toutefois, des champs avaient été affectés en Montérégie-Ouest avec la même quantité de papillons.

Les champs les plus à risques sont ceux qui ont été touchés l’an passé en Montérégie-Ouest et en Outaouais. Les champs avec des sols sableux, où l’on cultive du maïs sans rotation et où l’on cultive du haricot et du maïs doivent aussi être surveillés de près.

Comment dépister

Ce sont les champs dont les panicules sont sur le point de sortir ou sont tout juste sorties qui doivent être le plus surveillés. Le dépistage des œufs doit être effectué pendant toute la durée de la ponte, soit durant deux à trois semaines. Il faut aller vérifier tous les cinq à sept jours. Très important d’examiner à 10 endroits différents dans le champ (au minimum) tout en vérifiant le feuillage de 10 plants consécutifs.

Pour plus de détails, consultez le Réseau d’avertissement phytosanitaire.

à propos de l'auteur

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires