Nouveau permis de transformation de homard

Québec (Québec), 13 juillet 2001 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. Maxime Arseneau, annonce qu’il est disposé à délivrer, du côté sud de la Gaspésie, un nouveau permis de transformation de homard.

« L’attribution d’un nouveau permis devra favoriser le développement de produits à valeur ajoutée et la consommation de produits marins québécois sur le marché intérieur, en plus de contribuer au développement de nouveaux créneaux sur les marchés de l’alimentation et de la restauration. Cela stimulera l’activité économique de la région, au grand bénéfice de la communauté gaspésienne », a affirmé M. Arseneau.

Cette décision fait suite aux recommandations du Comité d’étude des demandes de permis, qui s’est prononcé favorablement sur la pertinence d’attribuer un nouveau permis. Elle s’inscrit également dans les orientations du Plan directeur 1998-2003 du Réseau pêches et aquaculture Québec, de même que dans la stratégie gouvernementale de développement des régions-ressources.

Les conditions ou restrictions à l’obtention du permis

L’offre de permis s’adresse à ceux et celles qui sont en mesure de démontrer que leur projet répond aux préoccupations exprimées par le ministre et que la transformation du homard se réalisera dans un établissement de produits marins situé dans le secteur sud de la Gaspésie, délimité à l’est par Cap-Gaspé et à l’ouest par (et incluant) Miguasha. En outre, l’approvisionnement de l’usine auprès de pêcheurs de homard sera limité à 200 tonnes métriques en provenance uniquement de ceux qui ont une participation dans l’actionnariat de l’entreprise qui exploite l’usine.

Le ministre invite les personnes intéressées par cette offre de permis à soumettre, dans les 21 jours ouvrables de la présente, un plan d’affaires visant la transformation la plus poussée possible du homard.

Chaque proposition fera l’objet d’une étude spécifique en fonction des critères d’application de la règle de l’intérêt public et des conditions prévalant dans le secteur. Le ministre peut refuser toutes les propositions, comme le prévoit la politique de délivrance et de renouvellement des permis, si aucune d’entre elles ne répond aux critères. En outre, le renouvellement d’une autorisation, une fois celle-ci accordée, est conditionnel au respect par l’exploitant des engagements qu’il aura exprimés lors de sa demande.

Les personnes intéressées sont priées d’adresser leur proposition à l’adresse suivante :

M. Léon Després, directeur

Direction régionale de la Gaspésie

96, Montée de Sandy Beach, bureau 2.05

Gaspé (Québec) G4X 2V6

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires