Nouveau statut pour Le Grand marché de Saint-Georges

Ville de Saint-Georges (Québec), le 29 mars 2000 – Après deux années de parrainage par le Conseil agro-alimentaire Beauce-Appalaches, Le Grand marché devient un organisme autonome. En effet, fort du succès de ces années d’expérimentation, Le Grand marché s’est donné un statut légal et est maintenant un organisme sans but lucratif.







Le Grand marché veut offrir à la population de la région des produits locaux et régionaux dont l’accès dans les chaînes alimentaires est de plus en plus difficile.


Sa mission est :


  • développer et opérer un marché public qui permettra la promotion et la commercialisation des produits régionaux adapté à la réalité du milieu, tant celle des consommateurs que celle des producteurs, transformateurs, artisans et toute autre personne offrant des activités complémentaires;
  • favoriser la mise en marché des produits régionaux;
  • assurer toute activité connexe au bon fonctionnement du marche public;

Ainsi, Le Grand marché veut offrir à la population de la région des produits locaux et régionaux dont l’accès dans les chaînes alimentaires est de plus en plus difficile.

Le Grand marché revient, bien sur, pour la saison 2000 à tous les samedis du 24 juin au 2 septembre, sur le site du stationnement en face de l’aréna.

Tous les producteurs agricoles, les transformateurs agroalimentaires et les artisans qui souhaitent avoir de l’information sur le fonctionnement du Grand marché, sur l’adhésion ou la possibilité de location d’un emplacement, etc., sont invités à participer à la première assemblée régulière. Celle-ci se tiendra : le jeudi 6 avril 2000, à 19 h 00, à la Fédération de l’UPA de la Beauce (2550, 127e Rue, Ville de Saint-Georges).

Les personnes intéressées sont priées de confirmer leur présence à madame Linda Bibeau au (418) 228-5588.

Le Conseil agro-alimentaire Beauce-Appalaches travaille à soutenir et développer des actions pour consolider le développement de l’industrie agroalimentaire en région. Il est fier d’offrir aux entreprises un outil de mise en marché de leurs produits adapté à leur besoin. À eux maintenant de faire fructifier cet héritage.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires