Nouvelle initiative pour le maintien des services de proximité

Montmagny (Québec), 27 mars 2009 – A l’occasion de sa présence à la 16e conférence nationale de Solidarité rurale du Québec, la vice-première ministre et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, madame Nathalie Normandeau, a annoncé la mise sur pied d’une nouvelle initiative pour le maintien des services de proximité dans les municipalités dévitalisées.

Cet investissement découle du Plan d’action gouvernemental à l’intentiondes municipalités dévitalisées dans lequel il est prévu qu’une somme de 38 M$sera destinée à prolonger et à étendre l’application du Fonds de soutien auxterritoires en difficulté. Le soutien aux services de proximité est l’un descinq volets de ce Fonds.

Cette somme servira, d’une part, à financer des projets relatifs aumaintien et au développement des services de base pour la population d’unemunicipalité dévitalisée, c’est-à-dire les services jugés essentiels à lavitalité de la communauté, afin notamment de maintenir les activités desentreprises du domaine de l’alimentation et de l’approvisionnement encarburant.

Cet investissement pourra servir, d’autre part, à financer l’achatd’équipement pour permettre aux municipalités dévitalisées de se conformer auxnormes gouvernementales, notamment en matière d’environnement et de sécuritéincendie. Ce volet permettra par exemple aux municipalités d’acquérir desconteneurs et des camions incendie conformes aux normes.

« Par cette action, notre gouvernement apporte un soutien important aux152 communautés rurales les plus dévitalisées. Notre objectif est d’assurerune occupation plus dynamique de nos territoires. Nous avons la conviction quecette initiative répond aux attentes des citoyennes et des citoyens de cesmilieux », a déclaré la ministre Normandeau.

Le Plan d’action gouvernemental à l’intention des municipalitésdévitalisées, rendu public à l’automne 2008, vise à contrer les difficultésque connaissent les municipalités dévitalisées (taux de chômage élevé, faiblesrevenus, exode et vieillissement de la population). Par ce plan, lesmunicipalités dévitalisées pourront compter sur un accompagnement sur mesurede la part du gouvernement pour trouver des solutions adéquates et durables àleurs problèmes.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des Affaires municipales et des Régions
http://www.mamr.gouv.qc.ca/

Solidarité rurale
http://www.solidarite-rurale.qc.ca/

Commentaires