Nouvelles mesures pour soutenir l’industrie canadienne du boeuf

Ottawa (Ontario), 18 juillet 2003 – Le gouvernement du Canada a annoncé qu’il avait pris de nouvelles mesures pour aider les producteurs canadiens de boeuf et de veau à affronter les difficultés et l’incertitude provoquées par la découverte d’un cas unique d’encéphalopathie bovine spongiforme (EBS).

Plus précisément, le gouvernement mettra en oeuvre diverses initiatives de soutien des fournisseurs canadiens de boeuf destinées à encourager la consommation de boeuf canadien.

D’abord, toutes les demandes de licences d’importation de boeuf et de veau hors-ALENA reçues après le 9 juillet 2003, qui dépassent les quantités convenues conformément aux règles de l’OMC (dites « importations supplémentaires ») seront normalement rejetées. Cette mesure vise à augmenter les débouchés des fournisseurs canadiens de boeuf et de veau.

Ensuite, un comité conjoint gouvernement-industrie a été chargé d’examiner les différents aspects de la politique actuelle sur les importations supplémentaires de boeuf. Le comité, qui tiendra compte du point de vue de tous les intervenants (notamment les éleveurs de bovins, les entreprises de conditionnement, les importateurs et les entreprises de transformation), doit présenter son rapport au ministre du Commerce international et au ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire d’ici au 8 août 2003. La politique sur les importations supplémentaires de produits du boeuf hors-ALENA mentionnée ci-dessus demeurera en vigueur jusqu’à ce que les ministres aient examiné le rapport du comité et décidé des suites à lui donner.

« Nous avons pris ces mesures pour maximiser les débouchés des producteurs canadiens de boeuf et de veau tandis que nous travaillons au rétablissement de notre accès à nos principaux marchés d’exportation, a déclaré le ministre du Commerce international, M. Pierre Pettigrew. Le gouvernement reste déterminé à appuyer les producteurs canadiens de boeuf et de veau en cette période difficile. »

« Conformément aux résultats des discussions tenues avec mes collègues provinciaux, notre objectif prioritaire est de régler les problèmes dus à l’EBS et de retrouver notre accès aux marchés d’exportation, a déclaré le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief. Nous continuerons à travailler avec les provinces et les intervenants de l’industrie pour atteindre cet objectif et revenir à une situation normale le plus tôt possible. »

Les ministres ont également noté que le gouvernement réévaluera sa politique sur les importations supplémentaires, en consultation avec les intervenants de l’industrie, aussitôt que les États-Unis auront annoncé la réouverture de leurs frontières aux produits canadiens du boeuf et du veau.

L’Avis aux importateurs portant sur le système des licences d’importations supplémentaires a été modifié en fonction des changements adoptés. Il est possible de le consulter à l’adresse suivante : http://www.dfait-maeci.gc.ca/~eicb

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
http://www.dfait-maeci.gc.ca/

Commentaires