Offensive pour la gestion de l’offre

En raison du contexte économique, la Coalition GO5 pour un modèle agricole équitable, la gestion de l’offre a décidé de changer de nom. Elle devient Le Mouvement pour la gestion de l’offre.

Ses membres, qui regroupent l’UPA et les différentes associations concernées par la gestion de l’offre, ont expliqué la décision par les différentes négociations de libre-échange économique qui ont remis en question le modèle canadien de la mise en marché de certains produits agricoles. Les discussions sur le Partenariat transpacifique et les renégociations de l’ALENA ont mis en lumière les demandes des partenaires économiques pour modifier ce système.

Le groupe dit avoir les mêmes préoccupations que lors de sa fondation en 2003, soit aller chercher des appuis dans différentes sphères, quelles soient politiques, sociales ou civiques. Le nouveau nom se veut pour sa part comme un “repositionnement inclusif qui reflète le dynamisme et la proactivité de ses membres”, un appel à l’action à la société civile, en plus de présenter une image plus actualisée.

« La gestion de l’offre est plus pertinente que jamais. Les productions sous gestion de l’offre sont des secteurs dynamiques et structurants pour toutes les régions du Québec. Innovantes et organisées, ces productions attirent les jeunes entrepreneurs agricoles parce qu’elles leur permettent de développer des entreprises rentables dans un environnement stable, de tirer un revenu équitable de leur travail, sans subvention, directement du marché », a expliqué Marcel Groleau, président général de l’UPA et porte-parole du Mouvement pour la gestion de l’offre.

Le Mouvement pour la gestion de l’offre regroupe des entreprises, élus politiques, consommateurs et groupes d’intérêts qui croient que la gestion de l’offre est une politique économique et sociale qui favorise une agriculture forte et un secteur alimentaire prospère au Québec comme au Canada.

Ses membres fondateurs sont l’Union des producteurs agricoles, Les Producteurs de lait du Québec, Les Éleveurs de volailles du Québec, la Fédération des producteurs d’œufs du Québec et Les Producteurs d’œufs d’incubation du Québec. Le groupe compte parmi ses appuis des institutions bancaires, des chambres de commerce et de nombreuses municipalités.

Commentaires