OGM en France: « le sujet n’est pas mûr pour une levée du moratoire »

Paris (France), 14 janvier 2003 – Le ministre de l’Agriculture, Hervé Gaymard, a estimé que « le sujet n’est pas mûr pour une levée du moratoire européen » sur les organismes génétiquement modifiés (OGM).

« Il ne faut pas se précipiter, ni brûler les étapes » concernant les OGM, a insisté M. Gaymard, lors de la cérémonie des voeux à la presse.

Les Etats-Unis ont menacé la semaine dernière de porter plainte devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC), jugeant que cet embargo appliqué depuis 1999 par sept pays de l’Union européenne (UE) –France, Italie, Belgique, Grèce, Danemark, Luxembourg et Autriche– nuisait à leurs exportations, notamment de maïs, de coton et de soja.

La Commission européenne espère pour sa part que le moratoire sera levé d’ici la fin de l’année.

Les ministres de l’Agriculture et de l’Environnement des Quinze ont adopté fin 2002 des accords sur les règles d’étiquetage et de traçabilité des aliments contenant plus de 0,9% d’OGM, ouvrant la voie à une levée de l’embargo.

Mais ces textes doivent encore être approuvés cette année par le Parlement européen et des oppositions risquent de surgir.

Les pays qui appliquent le moratoire conditionnent sa levée à l’application effective de l’étiquetage. En décembre, la ministre de l’Ecologie, Roselyne Bachelot, avait estimé possible sa levée dans « à peu près un an », mais avait assuré que des « précautions » devaient être prises.

Source : AFP

Commentaires