Ontario : une vision de prospérité en agroalimentaire

Queens Park (Ontario), 8 février 2006 – Les Ontariens et Ontariennes travaillent ensemble à bâtir un secteur agroalimentaire durable et concurrentiel à l’échelle mondiale en investissant dans la recherche et en développant de nouvelles pratiques en affaires de même qu’en faisant la promotion de choix alimentaires sains ici même, de dire le premier ministre de l’Ontario, DaltonMcGuinty.

« Notre secteur agroalimentaire est un contributeur clé à notre économie,un employeur important de travailleurs et un élément important pour l’économiede nos petites communautés », de dire le premier ministre McGuinty. « Mais nousdevons avoir une vision à longue échéance pour faire en sorte que le secteuret les personnes qui en font partie soient en position de connaître un succèsdurable. »

Le premier ministre a pris la parole lors du deuxième Sommet annuelagroalimentaire qui rassemblait des producteurs, des fabricants d’aliments,des détaillants, des membres de l’industrie, des chercheurs, desenvironnementalistes et des membres d’association du secteur pour mettrel’accent sur l’avenir à longue échéance de l’agriculture et de l’alimentationen Ontario.

Le premier Sommet qui s’est tenu en décembre 2004 a identifié lanécessité d’élaborer une stratégie à longue échéance pour aider ce secteur àprospérer malgré la concurrence mondiale de plus en plus grande, lesrestrictions à l’accès et les subventions importantes qui ont des effets dedistorsions sur les prix dans le reste du monde.

Aujourd’hui, le premier ministre et les participants au sommet ontendossé une vision concernant le secteur agroalimentaire qui est « innovatrice,durable et qui permet à tous les participants de faire des profits (…), quiest concurrentielle à l’échelle mondiale, qui répond aux besoins desconsommateurs et qui contribue à la prospérité de la province, del’environnement et de la santé de tous les citoyens et citoyennes. »

Ils ont discuté d’étapes innovatrices pour réaliser cette vision. Voiciquelques-unes de ces étapes :

  • Commercialisation améliorée dont les objectifs sont de mieux sensibiliser les Ontariens et Ontariennes et d’élargir leur soutien à des produits alimentaires de haute qualité, sains et sûrs pour l’environnement
  • Nouvelles pratiques commerciales, dont la création de plus de chaînes de valeur, de la ferme jusque dans votre assiette, qui rassemblent des producteurs, des manufacturiers et des détaillants
  • Recherches plus nombreuses et améliorées qui tirent avantage de la tendance à longue échéance des consommateurs pour des choix alimentaires plus sains et plus écologiques.

« Notre gouvernement est en train de renforcer le secteur agricole del’Ontario en soutenant les producteurs et en encourageant la recherche etl’innovation », de dire Leona Dombrowski, ministre de l’Agriculture, del’Alimentation et des Affaires rurales. « Le Sommet d’aujourd’hui est une étapecruciale pour assurer un avenir meilleur et plus prospère au secteur agricolede l’Ontario. »

« J’aimerais remercier le gouvernement de l’Ontario de préparer l’avenir,en misant sur l’innovation et les nouvelles technologies qui renforceront lesecteur agricole de la province pour le futur », de dire Greg Hannam, ancienprésident de AGCare et membre du comité consultatif du Sommet du premierministre.

« En n’oubliant pas cette vision, nous allons travailler ensemble àatteindre notre objectif de succès à longue échéance pour ce secteur et lescentaines de milliers d’Ontariens et Ontariennes qui y travaillent », de direle premier ministre McGuinty.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario
http://www.gov.on.ca/OMAFRA/french/

Commentaires