Ligne de temps

Météo: Pas de répit pour les champs

Après un début de saison de rêve, ou presque, voilà que le scénario tire au cauchemar. Selon Environnement Canada, la pluie devrait se faire discrète pour le reste du mois, tout comme la fraicheur. « Pour la partie sud du Québec, on voit encore quelques jours sans précipitations. Des averses pourraient tomber en début de semaine prochaine mais il n’y a pas de système très organisés », indique Simon Beaulieu d’Environnement Canada.

La pluie tombée dans la nuit de lundi à mardi a permis de soulager un peu les champs, avec une moyenne de précipitation de 20 à 30 mm mais le météorologue précise que certaines régions n’ont reçu qu’une infime portion avec seulement quelques millimètres de pluie. « On ne prévoit pas beaucoup de pluie pour le reste de juillet. C’est sûr qu’il y a un net déficit de précipitations pour le mois et la pluie prévue ne viendra pas combler ce déficit », précise M.Beaulieu.

Comme le montre la carte ci-dessous, un net écart par rapport à la moyenne est notable au niveau des précipitations pour le dernier mois.

Le temps sec est amplifié par la chaleur inhabituelle qui prévaut depuis le début de juillet. Sans parler de record de sécheresse, Environnement Canada constate que le degré d’évaporation a été amplifié. Ce temps plus sec est habituellement observé au cœur de l’été, durant le mois d’août. La cause? Contrairement à ce qu’on pourrait croire, aucun phénomène météo précis n’est en jeu, plutôt des perturbations climatiques qui viennent influencer les dépressions qui amènent habituellement la pluie à ce temps-ci de l’année.

Un fait demeure, le temps est sec depuis plus d’un mois. « Il a plu durant la première semaine et demi de juin mais cela s’est asséché beaucoup par la suite. La moyenne de juin vient fausser le portrait. Et si on regarde plus loin, le mois de mai a été assez sec également », résume M.Beaulieu.

Le météorologue ne se risque pas à faire trop de prévisions pour le long terme concernant les précipitations puisque les patrons météo sont très variant mais une certaine tendance semble se dessiner. Les températures devraient se situer près des normales pour le mois d’août, ou être un peu plus élevée, sans être aussi intense qu’en juillet. Il fera particulièrement plus chaud dans l’est de la province, un phénomène présent depuis plusieurs années dans la région. La carte des prévisions pour les trois prochains mois affiche une chaleur plus intense que la normale la fin septembre.

Du temps chaud est prévu pour les trois prochains mois pour le Québec.
Source: Environnement Canada

La tendance est confirmée du côté du réseau météo Accuweather avec du temps plus chaud pour le reste de juillet mais un possiblement plus de pluie pour débuter août dans le sud du Québec. Plus à l’est et au nord, la chaleur devrait être encore à demeure pour débuter le prochain mois.

Source: Accuweather

 

 

 

 

 

 

 

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires