Paul Massicotte quitte la Coopérative fédérée de Québec

Montréal (Québec), 20 février 2003 – C’est avec émotion que M. Paul Massicotte a annoncé, lors de l’assemblée générale annuelle de la Coopérative fédérée de Québec, qu’il ne solliciterait pas un nouveau mandat à la présidence de l’entreprise. M. Massicotte choisi aujourd’hui d’être plus près des siens.

C’est avec un certain regret que Paul Massicotte quitte l’entreprisequ’il a dirigée pendant 11 ans : « Coopérer est certes exigeant, mais on oubliesouvent de dire combien cela est gratifiant. Gratifiant sur le plan financier,bien sûr, puisqu’il existe peu de placements qui donnent un aussi bonrendement, mais gratifiant d’abord et avant tout par les nombreux contactshumains qui nous font grandir et nous incitent à être de meilleures personnes,de meilleurs producteurs et de meilleurs citoyens. »

Lors de son discours, M. Massicotte a également tenu à remercier « tousceux et celles qui, au fil des ans, ont façonné la Coopérative fédérée deQuébec et le mouvement coopératif agricole. » Il a également souligné : « Jegarderai un souvenir impérissable de tous ceux et celles que j’ai côtoyés aufil des ans, de tous ces gens qui participent ardemment au mieux-être de leursconcitoyens et de leur famille, tant dans les organismes gouvernementaux quedans les organisations coopératives ou agricoles. »

C’est en 1973 que Paul Massicotte a fait son entrée au sein du Conseild’administration de la Coopérative fédérée de Québec. Son talent, sadétermination et la confiance de ses pairs lui ont ensuite fait gravir leséchelons. Il joint le Comité exécutif de l’entreprise en 1980, pour accéder àla vice-présidence en 1987 et, finalement, à la présidence en 1992. Laprésence de Paul Massicotte à la barre de la Coopérative fédérée de Québec apermis à cette grande entreprise de relever des défis considérables etd’occuper une place de choix au sein de l’industrie agricole etagroalimentaire, et de promouvoir les valeurs coopératives autant dansl’agriculture que dans les secteurs industriel et commercial del’agroalimentaire.

En terminant, M. Massicotte a mentionné : « Je laisse la place avec lesentiment d’avoir fait de mon mieux et d’avoir contribué avec tous à l’essordu mouvement coopératif agricole québécois, et à son affirmation dans lepaysage agricole du Québec et du Canada. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Coopérative Fédérée de Québec
http://www.coopfed.qc.ca/

Commentaires