Paul McCartney à la défense des poulets

France, 24 juillet 2003 – La croisade entamée par Sir Paul McCartney contre le traitement injuste fait aux animaux s’ouvre sur un nouveau chapitre. Mc Cartney, ce végétarien invétéré, exige de PKF, ce géant de la restauration aux États-Unis, qu’il modifie les conditions dans lesquelles sont élevés ses poulets. La star se dit affligée par le traitement cruel actuellement réservé à la volaille.

Dans une missive adressée au président de l’entreprise, McCartney a déclaré: « Si PFK payait pour qu’un sort semblable à celui actuellement réservé aux poulets soit réservé aux chiens et aux chats, on le traînerait en justice pour cruauté animale ».

Les propos de McCartney, publiés dans un journal de l’état du Kentucky, d’où a été fondée la chaîne, rappellent à quel point l’organisme PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) cherche à améliorer les conditions dans lesquelles la volaille est exploitée.

« Ces remarquables animaux méritent à tout le moins un peu de gentillesse » ajoute-t-il avant d’inciter l’entreprise à considérer l’adoption d’un plan mis de l’avant par PETA afin d’améliorer les méthodes d’élevage, d’engraissage et d’abattage des poulets. McCartney demande notamment que l’on cesse de droguer et gaver les poulets de manière aussi cruelle. « Ils sont si lourds, si pesant écrit-il enfin, qu’ils croulent souvent sous leur propre poids ». McCartney demande également aux fournisseurs d’équipements de revoir leur produits afin que ceux-ci deviennent plus sécuritaires et plus tolérables.

Source : Showbizz.net

Commentaires