Pêches et aquaculture aux Îles-de-la-Madeleine : bilan des interventions du MAPAQ

Québec, le 13 juillet 2000 – Dans le cadre d’une tournée industrielle qu’il effectue aux Îles-de-la-Madeleine, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Rémy Trudel, accompagné du député des Îles-de-la-Madeleine et ministre délégué au Tourisme, monsieur Maxime Arseneau, a dressé un bilan positif de ses interventions au cours de l’exercice 1999-2000. Pour ce qui est des secteurs de la capture, de l’aquaculture, de la transformation et de la mise en marché, les promoteurs se sont prévalus d’une somme de 1,9 million de dollars pour la réalisation de 33 projets de développement générant des investissements de 7,2 millions de dollars et procurant l’équivalent de 40 emplois à plein temps sur une base annuelle.







Les promoteurs des Îles-de-la-Madeleine ont répondu favorablement à l’incitation financière du MAPAQ visant à encourager la réalisation de nouvelles activités.


Les promoteurs des Îles-de-la-Madeleine ont répondu favorablement à l’incitation financière du MAPAQ visant à encourager la réalisation de nouvelles activités. Ainsi, deux axes majeurs ont été privilégiés par les intervenants. D’abord, la diversification des entreprises de capture par l’exploitation des pélagiques (hareng et maquereau) et celles de la transformation des produits à valeur ajoutée par l’utilisation d’espèces, telles que l’aiguillat commun, le loup-marin, la moule, en plus de la production d’un million de livres de hareng fumé, ont été au cœur des 14 projets ayant vu le jour. Ensuite, le développement de la mariculture a permis le démarrage ou l’expansion de six entreprises, dont la production atteindra, dans deux ans, 1,5 million de livres de moules. À eux seuls, cette vingtaine de projets a entraîné des déboursés avoisinant 90 % de la somme totale versée aux promoteurs.

« Je suis satisfait de ce bilan, principalement parce que nos interventions ont permis des avancées dans des secteurs innovateurs. Démarrer de nouvelles exploitations et poursuivre l’augmentation de la production aquacole constituent des avenues stratégiques ayant permis, notamment, un apport direct sur les approvisionnements aux usines, facteur important pour l’amélioration de la performance de l’industrie des pêches et de l’aquaculture », a précisé monsieur Trudel.

Parmi les autres domaines, notons les énergies déployées pour la concertation au sein de l’industrie, les efforts de représentation du milieu pour obtenir une part équitable de la ressource et le développement des marchés.

Le ministère entend poursuivre son appui aux entreprises des Îles-de-la-Madeleine en maintenant le cap sur des projets structurants. En effet, les priorités de croissance axées sur l’exploitation des espèces en développement, l’augmentation et la diversification de la production maricole et le développement des marchés resteront au coeur des préoccupations pour l’année en cours. C’est dans cette optique que le ministre a dévoilé aujourd’hui son accord d’une subvention de plus d’un demi-million de dollars pour la réalisation de cinq projets.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires