Pensez à déneiger

Les averses de neiges des dernières semaines et les redoux pourraient causer des problèmes aux toitures

Chaque année, l’actualité rapporte des effondrements de toits dus à l’accumulation de neige. Pour éviter pareil drame, vaut mieux prévenir et faire preuve de vigilence. À cette date-ci de l’année, les accumulations de neige pourraient en effet avoir commencé à donner des signes que les structures sont mal en point.

Ce n’est pas tant la quantité de neige que son poids qui cause problème. Si la neige est mouillé ou que de la glace s’est formée avec les redoux, elle représente un poids important. Même si les codes du bâtiment au Québec prévoient les charges de la neige sur les toitures, il vaut mieux vérifier et agir au besoin. C’est d’autant plus important si des modifications majeures ont été faites  au bâtiment. Une consultation avec un ingénieur spécialisé en structure pourrait s’avérer utile pour vérifier si la toiture subit un stress structurel causé par la surcharge de neige.

Des signes à surveiller :

  • fissures sur les murs intérieurs (et coin des fenêtres)
  • portes intérieures qui se coincent ou se frottent
  • craquements inhabituels qui se font entendre
  • plafond qui se déforme.

Si vous déneigez votre toiture vous-même, il est recommandé d’utiliser une pelle à toiture munie d’un manche télescopique pour la déneiger à partir du sol. Il ne faut pas enlever la neige d’un seul coup au même endroit. Il faut le faire par étape, car on risque de provoquer des charges déséquilibrées.

Le déneigement d’une toiture est toutefois considéré comme une opération risquée autant pour les personnes qui sont sur le toit que pour celles qui circulent aux alentours. Il faut considérer les risques de chute, en plus de la proximité des installations électriques.

La Régie du bâtiment du Québec rappelle les avantages de faire appel à des spécialistes :

  • Ils utilisent les techniques appropriées pour déneiger la toiture sans endommager sa membrane d’étanchéité; il est d’ailleurs recommandé de laisser une mince couche de neige sur la toiture afin de maintenir cette membrane en bon état.
  • Ils possèdent les équipements pour travailler de façon sécuritaire, sans se blesser et sans blesser les autres.
  • Ils peuvent établir des périmètres de sécurité autour des bâtiments.

La Régie mentionne qu’il n’est pas obligatoire de détenir une licence de la RBQ pour déneiger des toitures. Néanmoins, assurez-vous que l’entreprise possède l’expérience et les équipements pour travailler dans les règles de l’art.

À relire: Effondrement de toit, prévenir le pire en 7 points

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires