Perspectives délicates pour la saison céréalière mondiale

Rome (Italie), 17 juillet 2002 – Les perspectives pour la saison céréalière mondiale 2002/2003 sont délicates avec des stocks et une production en baisse, alors que la demande continue sa croissance, a indiqué l’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

La récolte céréalière globale pour 2002 a été revue à la baisse, à 1878 millions de tonnes, tandis que la demande prévue est de 1938 millions de tonnes, précise la FAO dans son bulletin « Perspectives de l’alimentation ».

A la fin de la saison des récoltes en 2003, les stocks mondiaux devraient s’établir à 498 millions de tonnes, 17 millions en moins que lors de la dernière évaluation effectuée en mai.

Tous ces mouvements ont entraîné au cours des deux derniers mois une hausse des prix des produits céréaliers, plus particulièrement du blé dont la production accuse une baisse de 0,6% à 578 millions de tonnes par rapport à 2001.

La production des céréales secondaires (avoine, maïs, orge, seigle, sorgho) devrait elle aussi baisser légèrement (-0,3%) et atteindre les 903 millions de tonnes. Celle de riz demeure en substance inchangée, à 397 millions de tonnes.

Un total de 31 pays, contre 34 il y a deux mois, sont touchés par « une pénurie alimentaire sérieuse » et nécessitent une assistance alimentaire internationale.

Une « nouvelle crise alimentaire » est apparue en Afrique australe à la suite de deux mauvaises récoltes successives et cette situation rend nécessaire « une réponse internationale immédiate ».

Près de 13 millions de personnes sont ainsi considérées « vulnérables » au Zimbabwe, au Malawi, en Zambie, au Lesotho et au Swaziland.

Le Mozambique et l’Angola sont aussi touchés avec environ 500 000 personnes dans chaque pays ayant besoin d’une aide alimentaire.

En Afrique de l’Ouest « les combats armés passés ou en cours » rendent indispensable l’aide au Sierra Leone, au Liberia et à la Guinée.

Dans la Corne de l’Afrique, 5,2 millions de personnes en Ethiopie font face à « une pénurie alimentaire grave » et au Soudan 3 millions de personnes ont besoin d’aide alimentaire.

En Afghanistan, « la situation alimentaire demeure grave malgré le calme relatif et la reprise des livraison d’aide alimentaire. La pire invasion de criquets des 30 dernières années et des inondations dans certaines régions ont compromis les perspectives de récolte ».

En Asie, l’aide a repris en Corée du Nord après de récentes donations qui ont permis de couvrir les besoins de personnes jusqu’à présent exclues des programmes d’aide. La Mongolie qui a subi un hiver et un printemps très rigoureux a subi « l’érosion de la sécurité alimentaire » d’une partie de sa population.

Des intempéries ont également provoqué d’importants dommages aux récoltes dans certaines régions de la Chine, de l’Inde et du Bangladesh.

Le Tadjikistan, l’Ouzbékistan et la Géorgie ont également besoin d’aide alimentaire en raison d’intempéries et le Tadjikistan a en outre été touché par une invasion de criquets.

En Amérique latine, la situation alimentaire au Guatemala et au Salvador a été aggravée par la chute des prix du café.

En Europe, l’aide alimentaire continue à être indispensable pour les populations les plus vulnérables de Yougoslavie (RFY) et en Tchétchénie (Russie).

Le commerce mondial de céréales en 2002/03 devrait porter sur 235 millions de tonnes, soit 2 million de tonnes de moins qu’en 2001/02 et 1 million de moins que lors des dernières prévisions.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

http://www.fao.org

Commentaires