Portrait agroenvironnemental des fermes du Québec

Saint-Joseph-de-Beauce, le 29 février 2000 – La Direction régionale de Chaudière-Appalaches du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) s’est jointe à la Fédération de l’UPA de la Beauce pour présenter les résultats régionaux du « Portrait agroenvironnemental des fermes du Québec ». Ce portrait, dont les résultats pour l’ensemble du Québec ont été rendus publics en décembre dernier, fournit, avec un degré d’exhaustivité jamais atteint, un tableau des pratiques agroenvironnementales du secteur agricole. Il réunit des indicateurs agroenvironnementaux portant sur la qualité de l’eau, du sol et de l’air. Il sera une pièce maîtresse pour le développement de l’agriculture dans Chaudière-Appalaches.







Les données ont été recueillies auprès de quelque 18 000 fermes au moyen d’un recensement, lequel s’est déroulé d’octobre 1998 à mai 1999.


Le portrait avait comme objectif de connaître avec exactitude la situation des entreprises agricoles visées par le Règlement sur la réduction de la pollution d’origine agricole. Rappelons que les données ont été recueillies auprès de quelque 18 000 fermes au moyen d’un recensement, lequel s’est déroulé d’octobre 1998 à mai 1999.

Ce portrait deviendra une référence incontournable pour mieux cibler et orienter les politiques et programmes agricoles. Il permettra de définir et de structurer plus finement, à l’échelle locale et régionale, toutes les activités reliées à l’agroenvironnement. Il sera un instrument fiable pour bien comprendre l’état agroenvironnemental de la région, car il a été élaboré avec des méthodes rigoureuses de collecte et de validation de l’information.

Les sommes injectées par le MAPAQ dans cette opération et les efforts déployés par les intervenants témoignent de la volonté gouvernementale d’appuyer le milieu agricole dans la prise en compte des enjeux environnementaux.

« La participation volontaire de 88 % des entreprises agricoles contactées nous démontre encore une fois que les producteurs et productrices sauront répondre aux défis qui s’imposent. Ils se mobiliseront avec les divers intervenants du milieu pour apporter les ajustements nécessaires à leurs systèmes de production, dans la perspective d’une gestion durable des ressources », a déclaré le ministre Rémy Trudel lors de la présentation officielle des premiers résultats du portrait.

Donner au secteur agricole et agroalimentaire québécois de nouveaux avantages concurrentiels, raffermir la fierté de ses artisans, augmenter le nombre d’emplois, maintenir le dynamisme économique des communautés et positionner le Québec pour l’avenir, voilà autant d’actions que le MAPAQ soutient en souscrivant aux principes du développement durable.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires