Portrait du nouveau ministre de l’agriculture

Natif de Havre-aux-Maisons, M. Maxime Arseneau a dû quitter à l’adolescence ses Îles-de-la-Madeleine pour suivre sa famille à Beauharnois. Il fait ensuite un séjour à Montréal où il obtient un baccalauréat ès arts en histoire de l’Université de Montréal et un certificat en Sciences de l’Éducation de l’UQAM. Pourtant, M. Arseneau est encore trop attiré par le vent du large pour devenir citadin. Il rentre alors dans son île et il débute sa carrière professionnelle. De 1974 à 1988, il est professeur d’histoire et chef du Département des sciences humaines de la Commission scolaire des Îles.

Si, de 1988 à 1998, on le retrouve au poste de Directeur adjoint au Service de la formation continue du Cégep de la Gaspésie et des Îles, son engagement social et politique au sein de sa communauté se résume aux défis qu’il relève : administrateur et secrétaire du conseil d’administration de la Corporation pour l’accès et la protection de l’Île Brion, président du comité conjoint de développement régional, administrateur et secrétaire du conseil d’administration du Centre d’aide aux entreprises, membre du groupe de travail sur l’insularité ainsi que commentateur et analyste sur les ondes de la télévision et de la radio communautaire des Îles-de-la-Madeleine.

Élu député des Îles-de-la-Madeleine le 30 novembre 1998, il est nommé, le 8 mars 2001, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires