Programme Cultivons l’avenir au Nouveau-Brunswick

Frédéricton (Nouveau-Brunswick), 14 mai 2009 – M. Gerry Ritz, ministre fédéral de l’Agriculture et l’honorable Ronald Ouellette, ministre de l’Agriculture et de l’Aquaculture du Nouveau-Brunswick, ont annoncé les détails sur de nouveaux programmes agricoles pour les agriculteurs du Nouveau-Brunswick dans le cadre de l’initiative Cultivons l’avenir. L’annonce fait suite à la signature récente d’un accord bilatéral et d’un accord de contribution au titre de la politique Cultivons l’avenir par le gouvernement du Canada et le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

« Les programmes offerts grâce à l’initiative Cultivons l’avenir fournissent certains des outils dont notre secteur agricole a besoin pour être compétitif, innovateur et viable à long terme, a affirmé le ministre Ouellette. Nous sommes convaincus que les secteurs primaires de la province, y compris l’agriculture, resteront la clé de voûte de l’économie du Nouveau-Brunswick et qu’ils contribueront au plan de notre gouvernement vers l’atteinte de l’autosuffisance au Nouveau-Brunswick.»

« Les agriculteurs s’attendent à ce que tous les ordres de gouvernement collaborent pour stimuler l’agriculture canadienne et c’est justement ce qu’ils obtiennent avec cet accord, a déclaré le ministre Ritz. Cultivons l’avenir offre concrètement des programmes stables qui se prêtent à un concours bancaire et qui profitent aux agriculteurs. Cet accord que nous avons signé aujourd’hui lance le processus de mise en oeuvre de ces programmes essentiels pour le Nouveau-Brunswick. »

Cultivons l’avenir est un cadre agricole national de coordination des politiques agricoles du gouvernement fédéral, des provinces et des territoires. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux accorderont 1,3 milliard de dollars aux familles agricoles sur cinq ans. L’accord conclu avec le Nouveau-Brunswick permettra d’injecter 24,6 millions de dollars dans le secteur agricole de cette province, pour des programmes non liés à la gestion des risques de l’entreprise. Le coût de cet investissement est partagé selon un ratio de 60:40 entre les gouvernements fédéral et provincial.

Les programmes de Cultivons l’avenir sont dotés de la flexibilité nécessaire pour répondre aux exigences régionales variées du Nouveau-Brunswick. Le gouvernement du Canada et celui du Nouveau-Brunswick ont travaillé de concert avec les agriculteurs à chaque étape du processus d’élaboration du cadre Cultivons l’avenir.

Pour la liste complète des programmes de Cultivons l’avenir au Nouveau-Brunswick, consultez le site www.gnb.ca ou www.agr.gc.ca/cultivonslavenir.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
http://www.agr.gc.ca

Ministère de l’Agriculture et de l’Aménagement rural du Nouveau-Brunswick
http://www.gnb.ca/0027/Index-f.asp

Commentaires