Projet d’étude de la réglementation environnementale dans le secteur agricole

London (Ontario), 12 avril 2008 – Le gouvernement du Canada s’est engagé à faire en sorte que nos agriculteurs restent compétitifs en supprimant la réglementation et les formalités administratives inutiles. Par conséquent, nous investissons dans un projet d’étude de la réglementation environnementale dans le secteur agricole en vue de favoriser la compétitivité et la prospérité.

L’annonce a été faite aujourd’hui par l’honorable Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, à la Richard Ivey School of Business de l’Université Western Ontario.

« Le gouvernement du Canada est résolu à donner à nos agriculteurs de renommée mondiale les outils dont ils ont besoin pour être compétitifs au pays et à l’étranger, a déclaré le ministre Ritz. Nous nous sommes engagés à financer la recherche et à travailler en partenariat avec le secteur, les intervenants et le milieu universitaire. »

La contribution de 2 086 250 $ du gouvernement fédéral aidera l’Université Western Ontario à réaliser son projet quinquennal intitulé Agriculture and Agri-Food Project (AAFP), qui consiste à évaluer les répercussions de la réglementation gouvernementale sur le secteur agricole. L’AAFP permettra au secteur, au gouvernement, au monde universitaire et aux intervenants de partager des connaissances, de cerner et d’examiner les nouveaux enjeux et de donner des conseils et des recommandations sur la réglementation.

L’AAFP sera coordonné par une chaire sur l’impact de la réglementation à la Richard Ivey School of Business. Sous l’autorité de la chaire, les chargés de projet :

  • feront une recherche centrée sur l’élaboration des politiques et les décisions réglementaires du gouvernement, compte tenu des priorités du secteur;
  • présenteront les résultats de recherche aux médias, aux organismes gouvernementaux, aux groupes communautaires et au public;
  • organiseront des ateliers et des séminaires annuels où les intervenants du secteur, du gouvernement, du monde rural et du monde universitaire discuteront de solutions réglementaires aux questions fondamentales en agriculture et en agroalimentaire;
  • élaboreront du matériel didactique et des programmes de formation de cadres;
  • créeront une plate-forme en ligne du secteur pour qu’on puisse avoir accès à l’information et échanger avec les collègues et les intervenants.

Des étudiants en administration à l’école participeront également au projet et découvriront les enjeux agricoles et agroalimentaires. Il s’agit d’une occasion de développer une nouvelle génération de gestionnaires d’entreprises qui continueront à mener le secteur agricole vers une rentabilité durable.

« Nous sommes honorés d’avoir été choisis comme bénéficiaire de l’aide financière accordée pour le projet sur l’impact de la réglementation, a affirmé Mme Carol Stephenson, doyenne de l’Ivey Business School. Les industries agricole et agroalimentaire jouent un rôle essentiel pour la viabilité économique, environnementale et sociale du Canada et elles exercent une influence sur des secteurs aussi diversifiés que l’agriculture. Les enjeux de la réglementation auxquels font face les industries agricole et agroalimentaire se trouvent aussi dans les grandes entreprises, et l’Ivey Business School est bien placée pour permettre une meilleure sensibilisation à ces enjeux et à leur compréhension. »

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) verse l’aide financière par l’intermédiaire du Conseil de l’adaptation agricole (CAA) dirigé par l’industrie.

« Les producteurs et les autres membres de la chaîne de valeur agroalimentaire tireront avantage d’avoir une équipe de recherche et une chaire de prestige qui se consacrent entièrement à la compréhension et à l’avancement du secteur, a souligné M. Kim Turnbull, président du Conseil de l’adaptation agricole. Ce projet est un autre exemple des partenariats efficaces qui sont créés entre le gouvernement, le secteur et le monde universitaire. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires