Près de la moitié de la surface de la Terre reste à l’état sauvage

Washington (États-Unis), 4 décembre 2002 – Près de la moitié de la surface de la Terre reste à l’état sauvage, selon une étude rendue publique par l’organisation écologiste Conservation International. Alors que ces régions restent intactes, elles sont néanmoins « menacées de façon grandissante par la croissance de la population (mondiale), l’empiétement de l’agriculture et l’utilisation des ressources naturelles », rapporte l’ONG.

Les 37 zones géographiques identifiées par l’étude représentent 46% de la surface de la Terre, mais seulement 2,4% de la population mondiale y résident. « Ces zones à très faible densité représentent une surface équivalente à celle des six plus grands pays du monde », estime Russell Mittermeyer, président de Conservation International. « Mais elles sont habitées par l’équivalent de la population de seulement trois grandes villes ».

Parmi ces régions sauvages, figurent notamment les régions boisées de Miombo-Mopané dans le sud de l’Afrique, les déserts de Sonora et de Basse-Californie au Mexique, le sud de la Californie et de l’Arizona, la forêt tropicale amazonienne et les forêts du Congo ou encore la jungle de Nouvelle-Guinée.

Source : AP

Commentaires