Puceron du soya : état d’alerte pour les régions de la Montérégie, de Lanaudière et des Laurentides

Québec (Québec), 17 juillet 2007 – Actuellement, un insecte minuscule, le puceron du soya, compte des populations particulièrement fortes dans les cultures de soya des régions de la Montérégie, de Lanaudière et des Laurentides.

Aussi le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) recommande-t-il vivement à tous les producteurs et à tous les conseillers de ces régions d’inspecter dès à présent les champs de soya pour évaluer l’étendue de ces populations du puceron du soya, qui ont augmenté très rapidement depuis la semaine dernière. D’après les plus récentes observations du Réseau, ces populations ont en moyenne doublé tous les deux ou trois jours dans ces régions.

Le risque que les populations de pucerons continuent d’augmenter au cours de la présente semaine demeure élevé. Il est donc recommandé à tous les producteurs des régions touchées de dépister leurs champs de soya pour évaluer la densité de ces populations. Si celles-ci approchent le seuil d’alerte de 250 pucerons par plant, il est nécessaire de réaliser un second dépistage deux ou trois jours plus tard.

Selon les résultats du dépistage, il pourrait être requis d’appliquer un traitement insecticide pour préserver la récolte. Toutefois, un traitement effectué trop rapidement pourrait accroître considérablement le risque d’avoir à répéter l’opération.

Les producteurs et les productrices sont invités à consulter leur conseiller agricole avant de prendre la décision d’employer un insecticide. On trouve également dans le site Internet d’Agri-Réseau (www.agrireseau.qc.ca/rap), à l’onglet Grandes cultures, plusieurs publications portant sur l’évolution de cette infestation dans les régions du Québec, sur la stratégie d’intervention appropriée et sur les insecticides recommandés contre le puceron du soya.

Pour plus de renseignements sur la situation actuelle ainsi que sur la stratégie d’intervention relative au puceron du soya, veuillez consulter l’avertissement phytosanitaire publié le 12 juillet dernier.

Autres régions du Québec : la vigilance est de mise
Bien qu’elles soient plus faibles, les populations de pucerons du soya augmentent rapidement dans la plupart des autres régions du Québec. Dans ces régions, on recommande de dépister dès aujourd’hui les champs une fois par semaine et d’appliquer la stratégie d’intervention recommandée dans le bulletin d’information no 7 du 12 juin 2007 publié par le Réseau d’avertissements phytosanitaires en grandes cultures et accessible par le site Internet d’Agri-Réseau.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP)
http://www.agr.gouv.qc.ca/dgpar/rap/index.html

Commentaires