Réaction au Programme de soutien au développement de l’agriculture biologique

Longueuil (Québec), 17 mai 2002 – Réagissant au lancement du Programme de soutien au développement de l’agriculture biologique, le président de la Fédération d’agriculture biologique du Québec, M. Pierre GAUDET, en a comparé l’annonce aux saisons du Québec. « Nous préparons nos terres l’automne venu de
sorte qu’elles soient prêtes à recevoir les semences dès l’arrivée du
printemps pour, par la suite, espérer en tirer une bonne récolte à la fin de

l’été ». Ce programme, bien qu’annoncé l’automne dernier, se concrétise enfin
ce matin et nous voulons croire qu’il permettra l’avancement de l’agriculture
biologique au Québec.

Le dit programme a comme principaux objectifs de garantir l’intégrité des
produits biologiques et d’accroître leur accessibilité aux consommateurs.
Trois volets le composent : appui à la certification, à la surveillance et au
contrôle de l’appellation biologique pour l’ensemble des produits vendus au
Québec, appui au transfert du savoir-faire sur les entreprises agricoles,
appui à la mise en marché adaptée.

Le président de la Fédération, d’un regard en coin, a invité le ministre
de l’Agriculture à faire en sorte que ce programme soit récurrent. La demande
pour des produits biologiques connaît un excellent taux de croissance,
oscillant de 20 à 30 % par année. Il serait malheureux qu’elle soit comblée

par des produits provenant de l’extérieur de nos frontières. Le Québec compte
actuellement 700 agricultrices et agriculteurs biologiques certifiés. La
Fédération espère augmenter ce nombre à 3000 d’ici 2005.

Commentaires