Restrictions sur la production porcine : la CMQ demande de les maintenir pour au moins un an

Québec (Québec), 23 septembre 2005 – Les membres du conseil de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) demandent au ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs de prolonger au moins jusqu’au 15 décembre 2006 les restrictions actuellement imposées à l’industrie porcine relativement à l’établissement de nouvelles porcheries et à l’épandage des déjections animales.

Rappelons que ces restrictions imposées par le gouvernement du Québecdoivent être levées le 15 décembre 2005. A partir de cette date, de nouveauxélevages porcins pourront être établis dans les municipalités en surplus dephosphore. Les entreprises d’élevage porcin pourront également, sous certainesconditions, procéder à l’épandage des déjections de leurs animaux sansobligation d’être propriétaires des terres agricoles où se fera l’épandage.

Les municipalités de la CMQ sont préoccupées par cette situation etdénoncent le peu de temps qui leur est accordé pour évaluer et, si elles lejugent utile, pour élaborer et mettre en vigueur les mesures decontingentement contenues dans la Loi 54 adoptée en décembre 2004 et dont lesconditions d’applications n’ont été connues qu’à la fin de février 2005. Deplus, la réflexion entourant ces mesures de contingentement requiert denombreux travaux, des consultations et divers délais légaux.

Les membres du conseil de la CMQ estiment qu’un délai minimum de 15 moisest nécessaire pour compléter la réflexion en cause et assurer la mise enplace de mesures appropriées par les municipalités concernées.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec
http://www.menv.gouv.qc.ca

Commentaires