Retard dans les grandes cultures

Selon le plus récent rapport sur l’état des cultures de la Financière agricole du Québec, le temps généralement favorable du mois de juillet n’a pas permis de rattraper les retards attribuables aux semis tardifs.

Dans la troisième semaine de juillet (14 au 20 juillet), les températures moyennes ont été légèrement supérieures à la normale dans l’est de la province, tandis qu’elles étaient de un à deux degrés sous la normale dans l’ouest.

L’est de la province a aussi été favorisé du 21 au 27 juillet, avec un mercure de un à deux degrés au-dessus de la normale. Dans l’ouest de la province, les températures étaient près de la normale.

La semaine du 28 au 3 août, c’est tout le Québec qui était sous les normales, en raison de nuits particulièrement fraîches.

Les précipitations ont été abondantes vers la fin juillet, ce qui a ralenti ou retardé le début de la récolte de céréales.

La récolte de céréales a commencé timidement. Au 5 août, seulement 1 % du blé et moins de 1 % de l’orge avaient été récoltés. À la même période l’an passé, 5 % des superficies en blé et 3 % des superficies en orge avaient été récoltées.

Les semis tardifs dans les céréales ont provoqué des retards de croissance pour la période habituelle. On observe de la maturité inégale dans les champs de céréales et les pailles sont très courtes. Les rendements s’annoncent variables selon les dates de semis, les types de sols et les secteurs.

Maïs et soya
La croissance du maïs et des protéagineuses progresse en fonction des conditions climatiques qui ont été observées dans les différentes régions. Elle accuse toujours un retard de quelques jours à une semaine, particulièrement en Montérégie.

En Montérégie, on remarque un manque de population et un développement hétérogène des cultures en raison des semis tardifs du printemps, des précipitations abondantes et du manque de chaleur. Plusieurs avis de dommage ont été signalés. Pour le maïs-grain, certains champs sont toujours au stade végétatif en ce début d’août, alors que d’autres ont vu l’émergence des premières croix vers le 18 juillet.

Lire le rapport de la Financière agricole du Québec

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires