Revue des céréales et des graines oléagineuses, septembre 2002

Ottawa (Ontario), 28 octobre 2002 – En septembre, les prix à terme du maïs et du soya de Chicago n’ont pas maintenu leur tendance à la hausse à la suite des prévisions semi-mensuelles de l’offre et de la demande du United States Department of Agriculture (USDA). Les prix ont continué de chuter, l’offre s’étant accrue en raison des récoltes. Toutefois, les prix à terme du blé de mouture dur des États-Unis ont été plus prometteurs au cours du mois, compte tenu de la faiblesse confirmée de la production canadienne et australienne ainsi que de l’affermissement des congés à l’exportation aux États-Unis.

Les prix à terme du canola de Winnipeg ont été touchés par l’évolution de la culture du soya aux États-Unis, le contrat dont l’échéance est la plus proche ayant perdu environ 15 $ la tonne métrique à la suite des rapports semi-mensuels de l’USDA. Les prix à terme de l’orge fourragère de décembre sont demeurés au-dessus de 190 $ la tonne métrique, mais ont perdu près de 10 $ la tonne métrique compte tenu de la chute des prix du maïs américain et de la disponibilité, au pays, de grandes quantités de blé fourrager.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada

http://www.statcan.ca/

United States Department of Agriculture (USDA)

http://www.usda.gov/

Commentaires