Résultats du troisième trimestre d’Industries Lassonde

Rougemont (Québec), 28 octobre 2004 – Industries Lassonde inc. a enregistré des ventes nettes de 60,8 millions $ pour le troisième trimestre de 2004 comparativement à 61,7 millions $ pour le même trimestre de l’année 2003. Par ailleurs, les ventes nettes pour les neufpremiers mois de l’exercice en cours sont en avance sur les résultats obtenusl’an dernier pour la même période, soit 184,9 millions $ versus 180,0 millions $. La Société a par ailleurs enregistré un bénéfice net de 2,7 millions $ comparativement à 3,4 millions $ au cours du troisièmetrimestre de 2004 et de 2003, alors qu’au cours des neuf premiers mois del’exercice, le bénéfice net est de 8,8 millions $ comparativement à 8,7 millions $ en 2003.

Analyse par la direction
Les ventes nettes pour ce troisième trimestre ont été de 60,8 millions $comparativement à 61,7 millions $ pour le même trimestre en 2003. Cetteréduction de 0,9 million $ reflète la baisse de la demande au détailoccasionnée principalement par une saison estivale décevante au plan de lamétéo, ce qui a particulièrement affecté les ventes de jus et de boissons defruits et de légumes, et l’augmentation des frais de mise en marché. Cephénomène a d’ailleurs touché l’ensemble de l’industrie. Il convient aussi derappeler que les ventes du troisième trimestre de 2003 avaient connu unecroissance remarquable de 10,8 % par rapport au troisième trimestre de 2002.Par ailleurs, les ventes des neuf premiers mois de l’exercice 2004 sont de184,9 millions $, affichant une progression de 4,9 millions $ soit de 2,7 %sur les ventes de la même période de l’exercice précédent.

Le bénéfice d’exploitation est de 4,1 millions $ pour le troisièmetrimestre versus 4,8 millions $ pour le même trimestre en 2003, soit unebaisse de 13,6 %. Le bénéfice d’exploitation pour les neuf premiers mois de2004 se chiffre à 13,3 millions $, se comparant à 13,5 millions $ pour celuide 2003, soit un recul de 1,9 %. Malgré l’effet positif du taux de change surle coût des ventes, la réduction du bénéfice d’exploitation est entre autresattribuable à l’augmentation de la dépense d’amortissement, à laconcrétisation de notre stratégie média grand public et à l’augmentation descharges de mis en marché et des frais d’administration.

Le bénéfice net de ce troisième trimestre s’établit à 2,7 millions $comparativement à 3,4 millions $ pour la même période de l’exercice 2003.Cependant, comme le bénéfice de 2003 incluait un gain au montant de 258 000 $provenant des activités abandonnées, le recul est de 13,5 % lorsqu’on neconsidère que les activités poursuivies. Par ailleurs, lorsqu’on compare lebenéfice net provenant des seules activités poursuivies pour les neuf premiersmois de l’exercice courant avec celui de l’exercice précédent, soit 8,8 millions $ versus 8,7 millions $, la progression est de 1,7 %. Et,lorsqu’on prend en compte le gain de 2003 lié aux activités abandonnées, on setrouve à comparer, toujours pour les neuf premiers mois de l’année, unbénéfice net de 8,8 millions $ pour 2004 avec un bénéfice net de 8,9 millions $ pour 2003.

Le bénéfice par action est de 0,40 $ pour le troisième trimestre de 2004comparativement à 0,51 $ au troisième trimestre de 2003. Les comparatifs pourles neuf premiers mois des années 2004 et 2003 s’établissent respectivement à1,29 $ et 1,33 $.

Les débiteurs se chiffrent à 25,1 millions $ à la fin de ce trimestrecomparativement à 19,9 millions $ au 31 décembre 2003. Cet écart estattribuable à la vente de débiteurs au montant de 11,5 millions $ au 31 décembre 2003.

Les stocks qui étaient de 58,7 millions $ au 31 décembre 2003s’établissent à 55,7 millions $ à la fin du troisième trimestre de 2004.Encore là, il s’agit d’un phénomène saisonnier, les produits de récolte étanten cours de traitement. Par ailleurs, il y aura augmentation des stocks dansles mois à venir au fur et à mesure que les récoltes d’automne auront ététraitées.

Les immobilisations se situent à 75,6 millions $, en hausse de 3,7 millions $ par rapport à 71,9 millions $ au 31 décembre 2003. Cetteaugmentation résulte d’acquisitions d’immobilisations au montant de 8,7 millions $ moins des charges d’amortissements s’élevant à 5,1 millions $.A cet effet, Industries Lassonde procédait, en date du 20 juillet 2004, àl’acquisition de l’entreprise Scotlynn Investments inc. pour une contrepartiede 300 000 $, consistant en un écart d’acquisition de 150 000 $ et autant pourdes achats de pièces pour l’entretien.

Les créditeurs et charges à payer à la fin du troisième trimestre étaientde 36,6 millions $ versus 33,9 millions $ au 31 décembre 2003 pour une haussede presque 2,8 millions $, encore là, le résultat d’un phénomène saisonnier.Quant à la dette à long terme, celle-ci a été réduite passant de 16,0 millions $ au 31 décembre 2003 à 14,2 millions $ au 2 octobre 2004résultant des remboursements prévus de capital. Aussi, et anticipant unehausse des taux d’intérêt, une hausse qui s’est matérialisée, le tauxd’intérêt des dettes à long terme avait été renouvelé et fixé.

Les fonds autogénérés à 5,4 millions $ au 2 octobre 2004 se comparent aux5,7 millions $ comptabilisés au 27 septembre 2003 alors que ces chiffres sontrespectivement de 16,8 millions $ et de 15,6 millions $ pour les neuf premiersmois des exercices 2004 et 2003, en progression donc de 1,2 million $ soit de7,2 % sur l’an passé.

Evénement subséquent
Industries Lassonde annonçait, en date du 15 octobre 2004, l’acquisitionde certains actifs du fabricant de jus et de boissons de fruits AlfreshBeverages Canada Corp. pour un montant approximatif de 21,9 millions $incluant des stocks au montant de 5,5 millions $. Ces nouveaux actifsincluent, entre autres, des équipements de production, du matériel roulantainsi que des marques de commerce. Financée à même une majoration de sescrédits existants avec ses prêteurs, l’acquisition devrait permettre àl’entreprise de consolider sa présence dans le domaine des jus et des boissonsde fruits au Canada et, plus particulièrement en Ontario, dans le secteur duservice alimentaire (réseau institutionnel), en plus de compléteravantageusement son portefeuille de marques. En tant que division de A.Lassonde inc., la nouvelle acquisition exercera ses activités sous la raisonsociale Lassonde Beverages Canada.

Paiement de dividendes
Les détenteurs d’actions ordinaires des catégories A et B inscrits au 19 novembre 2004 recevront le 15 décembre 2004 un dividende trimestriel de 0,125 $ par action.

Incertitudes et principaux facteurs de risques
Les incertitudes et principaux facteurs de risques auxquels fait face laSociété sont décrits dans la section du même nom du rapport annuel 2003.

De façon plus particulière, si les mauvaises conditions climatiquesqu’ont connues certains états du sud des Etats-Unis pourraient avoir uneinfluence sur les cours des matières premières de la Société, celle-ci devraits’en sortir à bon compte puisque plusieurs des contrats en approvisionnementconclus avec ces producteurs prévoient des prix fixes. Aussi, ladiversification de ses sources d’approvisionnement est en mesure de permettreà la Société de pallier des difficultés d’approvisionnement.

Quant aux fluctuations dans les taux de change, qui auront surtout unimpact sur les achats de matières premières aux Etats-Unis, si le contexteactuel d’appréciation du dollar canadien est favorable à la Société, ilimporte de mentionner que celle-ci a toujours recours à des contrats de changeà terme pour se protéger de fluctuations des devises étrangères.

La direction demeure vigilante face aux taux d’intérêt et a choisi dereconduire ses ententes financières en prenant avantage de l’offre de tauxd’intérêt fixes jugés avantageux. Cette stratégie lui a d’ailleurs étéavantageuse lors du dernier trimestre en regard de la hausse des tauxd’intérêt.

Conventions comptables
Ces états financiers suivent les mêmes conventions comptables et méthodesde calcul que les états financiers au rapport annuel 2003. Les nouvellesconventions comptables qui entraient en vigueur en 2004 sont décrites à laNote 2 du rapport annuel sous la rubrique Modifications comptables futures.L’adoption de ces nouvelles normes n’a eu aucun impact significatif sur lesétats financiers consolidés.

Perspectives
Malgré des ventes trimestrielles décevantes en regard de températuresestivales qui n’ont guère favorisé la demande pour les jus et boissons defruits et de légumes, la Société demeure confiante que les ventes pour ledernier trimestre seront à la hauteur de ses attentes initiales. Cet optimismeest renforcé du fait de l’acquisition de certains des actifs d’AlfreshBeverages Canada Corp. En effet, non seulement Industries Lassonde y gagne-t-elle des marques de commerce prisées du secteur du service alimentaireen Ontario, mais l’accès à ce secteur lui permettra aussi de faire lapromotion de ses propres produits.

Pour soutenir la croissance de ses ventes, en plus de veiller constammentà positionner au mieux et à renforcer ses marques, la Société est toujours àl’affût de nouvelles opportunités de partenariats et d’acquisitions d’actifsou même d’entreprises dans son secteur d’activités. Aussi, la Société neménage aucuns efforts pour améliorer ses installations de fabrication etl’ensemble de ses processus afin d’optimiser l’ensemble de ses activités.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Industries Lassonde inc.
http://www.lassonde.com/

Commentaires