Saguenay–Lac-Saint-Jean : bilan de mi-saison de l’assurance récolte

Lévis (Québec), 17 juillet 2007 – La Financière agricole du Québec a diffusé des bilans de mi-saison en assurance récolte pour chacune des régions administratives du Québec. Ces bilans régionaux font état des conditions climatiques de la première partie de la saison (hiver, printemps et début de l’été) et de leurs impacts sur la survie des cultures vivaces et des ruches, sur l’ensemencement et le développement des cultures annuelles ainsi que sur le déroulement des premières récoltes.

Dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean, les conditions climatiques du début de la saison 2007 n’ont généralement pas été favorables à la production agricole. La survie à l’hiver des plantes pérennes n’a pas été bonne pour l’ensemble des cultures. Les fraisières et les bleuetières ont été endommagées par le gel du sol. Des pertes hivernales dans les ruchers ont également été enregistrées. L’ensemencement des cultures annuelles et la plantation des pommes de terre se sont déroulés dans de bonnes conditions. Toutefois, la levée et la croissance des plantes ont été retardées par la sécheresse printanière dans la majorité des cultures. Elle a également retardé le débourrement et la floraison des bleuets. Les pluies fréquentes depuis la fin de juin, ont nui au bon déroulement de la première fauche de foin. En raison des conditions peu favorables que l’on a connues jusqu’à maintenant, des rendements inférieurs à la moyenne sont prévus pour la plupart des cultures.

« Ce bilan de mi-saison est très attendu car il présente l’état des principales cultures produites dans la région. Il dresse également le portrait des conditions climatiques régionales à ce moment-ci de la saison et de leur impact sur les cultures assurées », de mentionner le directeur du Centre de services d’Alma, M. Yves Lefebvre.

Pour connaître tous les détails concernant les bilans de mi-saison, consultez le site Internet de La Financière agricole. Le rapport bimensuel L’état des cultures au Québec est également accessible dès maintenant dans la section « Publications » du Centre de documentation de ce site.

Avec un encours de prêts qui atteint 4,3 milliards de dollars et des valeurs assurées qui s’élèvent à plus de 4,6 milliards de dollars, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilité économique et financière des entreprises, elle met à leur disposition des produits et des services de qualité en matière de protection du revenu et d’assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricole et forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire qui oeuvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires