Semence traitée, mais sans insecticide

Dans le souci de mieux protéger les insectes pollinisateurs et d’offrir une alternative aux producteurs qui ne sont pas confrontés à des insectes nuisibles tôt au printemps, les principaux semenciers offrent maintenant la possibilité de se procurer des semences de maïs traitées avec fongicides, mais sans insecticides.

Dans un document (PDF) publié la semaine dernière, CropLife Canada et la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture annoncent :

« Il est maintenant possible de se procurer auprès de certains semenciers des semences de maïs qui ne sont pas traitées avec des insecticides, mais uniquement avec des fongicides. Toutefois, pour s’approvisionner de la sorte en vue de la saison de production 2013, les producteurs de maïs doivent faire vite. Les commandes doivent absolument être effectuées d’ici le mois de septembre 2012. Planifiez donc dès maintenant vos besoins et contactez le représentant de votre semencier. »

Depuis quelques années, la grande majorité des semences de maïs sont traitées avec des fongicides, mais aussi avec des insecticides (PONCHO, CRUISER, etc.). Ces traitements insecticides visent spécifiquement à protéger les cultures contre les insectes nuisibles présents dans le sol.

Toutefois, plusieurs recherches indiquent que ces semences traitées avec des insecticides pourraient être toxiques chez certains pollinisateurs, comme les abeilles domestiques. La contamination surviendrait au moment du semis, sous certaines conditions, en raison de la dérive dans l’air de poussières émises par le semoir. Ces poussières peuvent être transportées à l’extérieur du champ ou contaminer des mauvaises herbes en floraison. L’intoxication des pollinisateurs peut alors se produire par contact direct avec le produit.

Comme les insectes ne sont pas nécessairement présents à des niveaux nuisibles dans tous les champs de maïs au Québec, le choix d’utiliser ou non une semence traitée aux insecticides devrait alors être basé sur le nombre de ravageurs que l’on retrouve et sur le seuil économique des dommages potentiels. Les producteurs devraient donc s’informer auprès de leurs conseillers agricoles afin de déterminer le type de semences appropriées, selon leurs situations particulières.

Les producteurs qui choisissent d’utiliser des semences traitées avec des insecticides sont invités à prendre les précautions nécessaires pour prévenir l’intoxication de pollinisateur. On trouve une foule d’information à ce sujet sur Agriréseau.

À lire aussi :

Bon pour vos semences, nocif pour les abeilles?

Toujours nécessaires, les traitements de semences?

Déflecteurs pour semoirs

 

Commentaires